1 min de lecture Alep

Le journal de 18h : les habitants d'Alep agonisent

REPLAY - Les forces syriennes sont en train de reconquérir la ville d'Alep dans un épouvantable bain de sang.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h : les habitants d'Alep agonisent Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

100.000 personnes sont encore piégées sur quelques kilomètres carrés dans Alep est. On parle notamment de l'exécution de plusieurs dizaines de civils, parmi lesquels des enfants, alors qu'ils tentaient de fuir la zone. La deuxième ville de Syrie est n'est plus qu'un immense tas de gravats et de corps. Dans le même temps, la télévision d'État du pays diffuse des scènes de liesse supposément filmées dans Alep ouest. 

Un espoir est tout de même apparu ce mardi 13 décembre après-midi puisque les rebelles ont annoncé qu'un accord avait été trouvé pour laisser la population et les rebelles sortir d'Alep est. Les rebelles pourraient même sortir avec leurs armes légères. L'accord a été conclu sous l'égide de la Russie et de la Turquie, mais la prudence est toujours de rigueur après plusieurs faux espoirs.

Parallèlement, le conseil de sécurité de l'ONU se réunit en ce moment même à la demande de la France. Le président François Hollande met la Russie face à ses responsabilités et veut tout faire "pour permettre l'évacuation de la population". 

À écouter également dans ce journal

- Donald Trump a choisi son futur secrétaire d'État, Rex Tillerson. Il est PDG du géant gazier et pétrolier américain ExxonMobil depuis 2006, mais n'a aucune expérience gouvernementale.

À lire aussi
Syrie: une centaine de cas de suffocation après une attaque aux "gaz toxiques" Alep
Syrie : des cas de suffocation après une attaque aux "gaz toxiques" à Alep

- Bernard Cazeneuve a prononcé ce mardi 13 décembre son discours de politique générale. 

- Les députés doivent approuver ce soir une cinquième prolongation de l'État d'urgence jusqu'au 15 juillet.

- Le policier de 28 ans qui avait été grièvement brûlé en octobre dans le quartier de la Grande-Borne est sorti de l'hôpital ce mardi.

- Les policiers manifestent à nouveau ce mardi soir, mais cette fois de manière autorisée.

- Des victimes de la Dépakine lancent une action de groupe contre le laboratoire pharmaceutique Sanofi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alep Syrie Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants