1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le jihadiste français tué en Syrie "était un bon enfant", assure son père
1 min de lecture

Le jihadiste français tué en Syrie "était un bon enfant", assure son père

REPLAY - Patrice Drugeon, le père du jihadiste français tué par un drone américain, n'aurait "jamais pensé" que David serait endoctriné par l'islam radical.

Les membres d'un groupe djihadiste, en Syrie, près d'Alep, le 19 juillet 2012.
Les membres d'un groupe djihadiste, en Syrie, près d'Alep, le 19 juillet 2012.
Crédit : AFP
Patrice Drugeon : "C'était un bon enfant, toujours le mot pour rire"
00:45
Charline Buda
Charline Buda

"Quand j'ai appris la nouvelle, mes bras m'en sont tombés et mon sang s'est glacé." C'est en regardant les informations sur internet vers 10 heures ce jeudi 6 novembre que Patrice Drugeon a appris la mort de son fils David. Ce Français originaire de Vannes et converti à l'islam a été tué le 5 novembre par un drone américain en Syrie, où il était parti faire le jihad.

"Lorsqu'il est parti de la maison le 17 avril 2010, il devait partir en Égypte, puis rentrer en France en fin de mois ou en fin d'année", raconte Patrice. Mais le jeune homme de 24 ans a intégré Khorassan, une cellule jihadiste formée d'ex-combattants d'Al-Qaïda, dont il est devenu un expert en explosifs. Quelques années plus tard, Patrice et sa femme reçoivent une lettre : "Si on ne se revoit pas, on se reverra dans l'au-delà, et je mourrai en martyr." 

Si on ne se revoit pas, on se reverra dans l'au-delà, et je mourrai en martyr.

David Drugeon, dans une lettre à son père

Un enfant "convivial, toujours gai"

Pour Patrice Drugeon, son endoctrinement à l'islam radical était impensable : "Il était convivial, toujours gai, toujours un mot pour rire... C'était un bon enfant. On pensait juste qu'il allait parfaire son arabe et sa culture musulmane, pour revenir en France en bon musulman, normal, modeste et tolérant."

David Daoud Drugeon s'était converti à l'islam à 13 ans. Après avoir appris le Coran et l'Arabe, il est parti en 2010 dans les zones tribales pakistanaises, où il a été formé par les Talibans au maniement des explosifs, et où il a rencontré Mohamed Merah.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/