2 min de lecture Costa concordia

Le Costa Concordia part pour un dernier voyage

Echoué depuis deux ans et demi face à l'île du Giglio en Toscane après le nauffrage qui avait causé 32 décès, le Costa Concordia partira pour le port de Gênes lundi pour être démantelé.

Le Costa Concordia au large de l'île toscane du Giglio en juin 2014 (archives).
Le Costa Concordia au large de l'île toscane du Giglio en juin 2014 (archives). Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le dernier voyage du Concordia, paquebot échoué depuis deux ans et demi devant l'île toscane du Giglio après son naufrage qui avait fait 32 morts, doit débuter lundi et le conduire vers le port de Gênes où il sera démantelé.

En préparation de ce départ, la coque échouée du navire de 114.500 tonnes avait été redressée en septembre dernier, lors d'une opération sans précédent. Désormais droit, le Concordia peut naviguer vers son démantèlement et tourner la dernière page d'une longue et tragique histoire. Une étape qui coûtera d'ailleurs 100 millions d'euros et générera des dizaines d'emplois pour le port de Gênes.

Plus d'un milliard d'euros en tout

Menée par l'armateur italien et effectuée par un consortium américano-italien, l'opération de sauvetage organisée dès le naufrage du navire en janvier 2012 représente un coût total de quelque 1,1 milliard d'euros.

La phase la plus critique, ce sera le premier jour, quand nous allons renflouer le bateau pour la première fois. Une opération de ce type, sur un navire transportant des passagers aussi imposant, n'a jamais été réalisée auparavant.

Nick Sloane, en charge du projet
Partager la citation

La dernière traversée de la Méditerranée du géant des mers, longue de 280 km, durera quatre jours environ, pour se terminer vers le 24 juillet. A la tête d'une équipe d'experts, Nick Sloane supervisera les différentes étapes de l'opération depuis une salle de contrôle. Une interdiction de survol sera notamment décrétée pendant l'opération, ainsi que des restrictions sur les mouvements des ferries et autres embarcations.

Risque que le navire se brise

À lire aussi
L'épave du Costa Concordia à Gênes, le 27 juillet 2014. costa concordia
Costa Concordia : trois ans après le drame, les victimes n'ont pas récupéré leurs effets personnels

Greenpeace, qui a prévu d'envoyer une équipe d'observateurs craint pour l'une des réserves marines les plus importantes d'Europe. "Le pire des scénarios serait que le bateau se brise ou coule durant le renflouement", souligne Giorgia Monti, membre de l'association écologiste. Il ne faut pas oublier, a ajouté la militante, qu'ils s'agissait d'une "cité flottante, équipée avec des litres de liquides polluants, d'huiles, de détergents et autres produits chimiques toujours sur place".

Une vidéo de l'intérieur du paquebot diffusée dernièrement par la police italienne montrait des canapés qui pourrissaient, un écran de télévision géant, un vase de fleurs en plastique resté sur son socle...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Costa concordia Naufrage Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants