1 min de lecture Environnement

Le boom du trafic aérien, un vrai problème pour l'environnement

Le record du nombre d'avions en vol sur la planète a été battu au début des vacances. La même journée, 200.000 appareils ont décollé et ont atterri. Ce qui est préjudiciable pour la santé de la planète.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Le boom du trafic aérien, un vrai problème pour l'environnement Crédit Image : AFP / GIANLUIGI GUERCIA | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Loïc Farge

En moyenne, il y a plutôt 100.000 vols par jour sur la planète (c'est déjà beaucoup). C'est le site Flightradar24 qui les compte. Quand on le visite, on peut voir la carte des avions en vol et les suivre en temps réel. C'est très pratique, mais c'est un peu effrayant.

Vendredi 29 juin, jour de départs en vacances dans beaucoup de pays du monde, il y a eu 202.000 vols exactement. On voit sur le site l'Europe, les États-Unis et l'Asie recouverts d'avions. Il y en a beaucoup moins en Afrique.

Tous ces avions en émis en une seule journée quatre millions de tonnes de carbone. C'est ce qu'émettent en une année entière les habitants de Bordeaux et de Strasbourg réunis. L'avion ça pollue. Cela représente 3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Il y a bien des essais de réacteurs qui volent aux huiles végétales et des réacteurs électriques. Mais pour l'instant, le kérosène reste le carburant irremplaçable. Le transport aérien n'est toujours pas taxé pour réduire ses émissions de carbone. Il n'est toujours pas concerné par l'Accord de Paris.

À lire aussi
Une rue près de la tour Eiffel à Paris, au douzième jour de confinement visant à freiner la propagation du Covid-19 en France. environnement
Coronavirus et confinement : "Une trêve passagère pour le climat," dit un médecin

C'est un vrai problème, car le nombre de passagers sur la planète va doubler en vingt ans. Au prochain sommet sur le climat - la COP24 qui se tiendra en Pologne en novembre -, les ONG et les climatologues espèrent que le secteur aérien, l'un des rares à être encore épargnés, sera enfin mis à contribution.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Transports Aéronautique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants