1 min de lecture ETA

L'ETA visé par une enquête pour une "crimes contre l'humanité"

Considérant comme recevable la plainte déposée par plusieurs associations de victimes potentielles de l'ETA, un juge madrilène a ouvert une enquête pour "crimes contre l'humanité".

Un homme lit une affiche contre ETA et le gouvernement espagnol à Madrid, le 27 octobre 2013 (Illustration)
Un homme lit une affiche contre ETA et le gouvernement espagnol à Madrid, le 27 octobre 2013 (Illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un juge de l'audience nationale, juridiction de Madrid spécialisée dans les affaires complexes, a ouvert une enquête visant l'organisation séparatiste basque ETApour "crimes contre l'humanité". Le juge a déclaré recevable la plainte déposée par plusieurs associations de victimes pour des assassinats et enlèvements "qui auraient pu être commis par l'ETA après 2004", date d'entrée en vigueur du code pénal qui incoporte ces crimes.

Il s'agit d'une première "symbolique" selon une source judiciaire. Le magistrat a lui estimé que cette qualification pouvait être retenue car les faits dénoncés correspondent bien à la définition d'un crime contre l'humanité. L'enquête vise la direction de l'ETA, tenue pour responsable d'au moins 829 morts en 40 ans et qui a annoncé en 2011 renoncer définitivement à la violence sans pour autant se désarmer et se dissoudre.

Il s'agit d'une "attaque systématique contre une partie de la population, composée de collectifs poursuivis pour des raisons politiques et idéologiques, dont l'élimination et l'expulsion (...) sont considérés stratégiquement nécessaires par l'organisation pour des raisons politiques", a justifié le magistrat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
ETA Justice Espagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants