1 min de lecture Panama Papers

L'affaire des "Panama papers" fait la lumière sur "les dérives du capitalisme financier" selon Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Les révélations sur les milliers de sociétés offshore créées par d'importantes personnalités mondiales constituent un espoir "d'assainissement" de la corruption financière pour Alain Duhamel .

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Alain Duhamel espère un "assainissement" de la corruption mondiale après les révélations des "Panama papers". Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel et La rédaction numérique de RTL

Le journal Le Monde et de nombreux médias internationaux ont fait la lumière dimanche 3 avril sur les "Panama papers", un scandale d'ampleur inédite qui révèle l'existence de sociétés offshore liées à de très nombreuses personnalités mondiales. Pour Alain Duhamel, cette affaire est "une excellente chose" car elle va permettre de "mesurer la réalité et l'ampleur des dérives du capitalisme financier" et de prendre des "sanctions pour le combattre".
Les 11,5 millions de documents qui ont fuité proviennent d'un cabinet panaméen, Mossack Fonseca, qui a créé plus de 214.000 entités offshore dans près de 200 pays et territoires dans le monde. Alain Duhamel n'est pas surpris que le scandale éclabousse le Panama, "spécialiste en matière de fraude et de corruption".  De puissants dirigeants mondiaux sont impliqués dans les révélations des journalistes, comme Vladimir Poutine, Bachar Al Assad ou le président chinois à travers leur entourage. Pour Alain Duhamel, la diffusion inédite de ces informations "totalement fiables et vérifiables" sont l'espoir d'un "assainissement" de la corruption financière mondiale.

La France "en flèche" dans la lutte contre la corruption

Des personnalités françaises sont aussi citées par les fichiers. L'éditorialiste estime pourtant que la France "a toujours été en flèche en matière de lutte contre la corruption et la lutte financière" depuis dix ans, sous Nicolas Sarkozy comme sous François Hollande. Il salue d'ailleurs la loi de moralisation financière de la politique créée par l'actuel Président français après l'affaire Cahuzac, "une des meilleures qui existent". Après ce scandale, la méfiance vis-à-vis des élites risque de s'accentuer, elle est même "inévitable" selon Alain Duhamel, qui craint la montée des populismes

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Panama Papers Corruption Finance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants