2 min de lecture ONU

Kofi Annan : de Macron à Poutine, les hommages au diplomate se multiplient

Emmanuel Macron a écrit sur Twitter que les Français n’oublieront jamais "son regard calme et résolu, ni la force de ses combats".

Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans Crédit : STAN HONDA / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Il a passé sa vie à œuvrer pour la paix. Kofi Annan, le septième secrétaire général de l'ONU de 1997 à 2007, est décédé samedi 18 août à l'âge de 80 ans. Le Ghana, pays natal du diplomate, a décrété une semaine de deuil national. 

À travers le monde entier, les hommages se multiplient depuis l'annonce de sa mort. Antonio Guterres, l'actuel secrétaire général de l'ONU, a déclaré que "de bien des manières, Kofi Annan incarnait les Nations unies. Il est sorti des rangs pour diriger l'organisation vers le nouveau millénaire avec dignité et une détermination sans égales". Pour lui, il était une "force qui guidait vers le bien". Le successeur de Kofi Annan, Ban Ki-moon a déclaré que le diplomate a "fait entrer les Nations unies dans le XXIème siècle en définissant un programme ambitieux qui a fait de l'ONU un outil indispensable pour la paix, la prospérité et la dignité humaine partout dans le monde".

L'Organisation des Nations unies a quant à elle posté un message sur Twitter : "Aujourd'hui nous pleurons la perte d'un grand homme, un leader et un visionnaire". Emmanuel Macron a salué le regard "calme et résolu" du diplomate, soulignant que les Français n'oublieront jamais "la force de ses combats". Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a exprimé "la gratitude de la France pour son action inlassable au service de la paix", comme le rapporte l'AFP.

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, il était un "homme de paix, un sage", mais aussi un "homme de convictions" qui a été un "défenseur infatigable du multilatéralisme et des droits humains". 

À lire aussi
ONU
Mort de Kofi Annan : une carrière au service de la paix et des Nations unies

Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy a aussi rendu hommage à l'ancien secrétaire général de l'ONU : "Avec la mort de Kofi Annan, c'est une grande figure de la politique internationale, du multilatéralisme et des relations Nord-Sud qui disparaît. Poursuivons son oeuvre de paix et de solidarité mondial".

Vladimir Poutine a déclaré avoir "sincèrement admiré la sagesse et le courage" du diplomate. Dans un message adressé à Antonio Guterres, le président russe rend hommage à la capacité du diplomate " à prendre des décisions réfléchies même dans les situations les plus complexes et critiques. Son souvenir restera à jamais dans le cœur des Russes". Barack Obama a salué "l'intégrité, la détermination, l'optimisme" de l'ancien numéro un de l'ONU.

Carles Puigdemont, l'ancien président de la Catalogne, a rappelé les relations proches entre la Catalogne et Kofi Annan. L'écrivain franco-congolais et lauréat du prix Renaudot en 2006, Alain Mabanckou, a salué la "voix de médiation salutaire" incarnée par Kofi Annan. Une voix qui "s'éloigne, hélas, d'un monde de plus en plus en décomposition".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
ONU Décès Kofi Annan
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants