1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Kenya : une attaque attribuée aux shebabs fait de nombreux morts
2 min de lecture

Kenya : une attaque attribuée aux shebabs fait de nombreux morts

Une cinquantaine d'insurgés ont attaqué la ville côtière de Mpektoni, dans l'ouest, et ont fait de nombreuses victimes.

Un policier kenyan à Nairobi, le 9 avril 2014.
Un policier kenyan à Nairobi, le 9 avril 2014.
Crédit : TONY KARUMBA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

SI le calme régnait lundi matin dans la ville, l'assaut lancée dimanche 15 juin sur la ville côtière de Mpeketoni au Kenya, n'en reste pas moins sans précédent. L'attaque, menée par une cinquantaine d'insurgés brandissant des drapeaux islamistes a fait au moins 48 victimes dans cette municipalité de l'ouest du pays, ont rapporté lundi la Croix-Rouge et des responsables locaux.

"Le bilan est passé à 48 morts", a indiqué la Croix-Rouge sur son compte Twitter, révisant à la hausse un précédent bilan de 34 morts. Selon un policier sur place ayant requis l'anonymat, le bilan est encore susceptible de s'alourdir car "la recherche d'autres corps est toujours en cours", après l'attaque lancée dimanche soir et qui s'est poursuivie dans la nuit. Des échanges de coups de feu ont débuté dimanche soir pour se poursuivre jusque très tard dans la nuit. A l'aube cependant, le calme régnait dans la municipalité, selon les médias.

Les assaillants brandissaient le drapeau des shebabs somaliens

Les assaillants appartiennent aux islamistes somaliens liés à Al-Qaïda et surnommés les "shebab", selon la presse. "Il y avait une cinquantaine d'assaillants, lourdement armés et circulant dans trois véhicules. Ils brandissaient le drapeau des shebab", a ajouté M. Maisori, s'exprimant depuis la cité attaquée. Plusieurs édifices, dont des hôtels, des restaurants, des banques et des bureaux gouvernementaux ont été totalement détruits. "Ils criaient en somali et scandaient +Allah est grand+", a-t-il ajouté.

La ville est située sur le continent à une trentaine de km au sud-ouest de l'île de Lamu, une destination touristique prisée dont l'architecture ancienne est un site classé par l'UNESCO sur sa liste du patrimoine mondial.

À lire aussi

Le porte-parole de l'armée kenyane, Emmanuel Chirchir, a raconté comment les assaillants ont envahi la ville, débordant la police locale et tirant depuis des véhicules sur les gens se trouvant sur leur chemin. Le porte-parole a indiqué que les attaquants étaient "probablement des shebab" même si l'attaque n'avait pas encore été revendiquée.

Les bars étaient pleins de clients assistant à un match de la Coupe du monde

Les insurgés ont tenté de prendre le contrôle d'un poste de police, et de son armurerie, mais ils ont été repoussés par les forces de l'ordre, selon M. Maisori. Les cafés et les bars étaient pleins, de nombreux clients étant venus assister à la retransmission de la coupe du monde de football à la télévision.

De nombreuses attaques et attentats se sont multipliés récemment au Kenya et ont été attribués aux islamistes somaliens shebab et à leurs sympathisants kenyans. Les shebab ont menacé de commettre des actions de représailles depuis que le Kenya a envoyé son armée les combattre en Somalie en octobre 2011. L'armée kenyane s'est jointe à la force de l'Union africaine combattant les islamistes.

L'attaque la plus spectaculaire a été l'assaut mené par un commando shebab contre le centre commercial Westgate à Nairobi en septembre 2013 (au moins 67 morts).

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire