1 min de lecture Julian Assange

Julian Assange est "arbitrairement détenu" et doit être indemnisé selon un panel de l'ONU

Le fondateur de Wikileaks, qui est retranché depuis 2012 dans l'ambassade d'Équateur à Londres, ne va pas donc pas se rendre aux autorités après cette décision favorable.

Julian Assange lors d'une conférence de presse à l'ambassade d'Equateur à Londres, le 18 août 2014.
Julian Assange lors d'une conférence de presse à l'ambassade d'Equateur à Londres, le 18 août 2014. Crédit : AFP PHOTO / POOL / JOHN STILLWELL
James Abbott
James Abbott
et AFP

Julian Assange expliquait jeudi 4 février, qu'il était prêt à "être arrêté par la police britannique" en cas d'arbitrage défavorable, mais le comité de l'ONU a annoncé vendredi qu'il considère illégale sa situation. Le fondateur de WikiLeaks vit en effet reclus dans l'ambassade équatorienne à Londres pour échapper à un mandat d'arrêt européen. Le panel de l'ONU demande à la Suède et au Royaume-Uni de l'indemniser.

"Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a été arbitrairement détenu par la Suède et le Royaume-Uni depuis son arrestation à Londres le 7 décembre 2010", a indiqué le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire, dans un communiqué. Les cinq experts indépendants appellent "les autorités suédoises et britanniques" à mettre fin à sa détention et à respecter son droit à être indemnisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Julian Assange Wikileaks Londres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants