Julian Assange va-t-il quitter l'ambassade d'Équateur à Londres ?

Le pays se dit prêt à accueillir le fondateur de WikiLeaks auquel il a accordé le droit d'asile en 2012.

Le fondateur de WikiLeaks vit reclus dans l'ambassade équatorienne depuis 2012
Crédit : JOHN STILLWELL / POOL / AFP
Le fondateur de WikiLeaks vit reclus dans l'ambassade équatorienne depuis 2012

Julian Assange pourra-t-il enfin quitter l'ambassade de Quito à Londres, où il vit reclus depuis 2012 ? Le chef de la diplomatie équatorienne a en tout cas annoncé que le pays se tenait prêt à accueillir le fondateur de WikiLeaks. Il n'y a qu'une condition : il ne doit pas être accusé par la justice suédoise qui doit venir l'interroger à l'ambassade dans le cadre d'une affaire de crimes sexuels.

La justice suédoise a en effet annoncé mercredi avoir demandé à Quito l'autorisation d'interroger l'Australien dans l'enceinte de l'ambassade. "Nous avons dit dès le début que nous y étions disposés, que les portes sont ouvertes, mais en respectant la souveraineté de l'État équatorien", a rappelé le ministre équatorien des Affaires étrangères, Ricardo Patiño. En décembre, la Suède et l'Équateur avaient ainsi signé un accord d'entraide judiciaire général pour faire avancer les enquêtes qui ont des ramifications dans les deux pays, mais surtout permettre l'interrogatoire de l'Australien. 

L'espoir d'un sauf-conduit

"S'il n'est pas sous le coup d'une accusation, il pourra sortir. Nous espérons ne pas avoir de problème avec le Royaume-Uni et en principe, il viendrait en Équateur puisqu'il bénéficie de l'asile dans notre pays", a déclaré le ministre équatorien des Affaires étrangères, Ricardo Patiño à la Radio Publique. Les autorités britanniques devront toutefois délivrer un sauf-conduit à Julian Assange, afin qu'il puisse quitter l'enceinte de l'ambassade. "Si nous avions déjà le sauf-conduit du gouvernement britannique, nous l'aurions amené jusqu'à un avion (...) et de là en Equateur", a ajouté le chef de la diplomatie. 

Julian Assange, est accusé par une Suédoise d'un viol commis dans la région de Stockholm en août 2010. Visé par un mandat d'arrêt européen, il a refusé de se rendre en Suède de crainte d'être extradé vers les États-Unis, où il pourrait se voir reprocher les publications de WikiLeaks. En 2010, le site avait dévoilé 500.000 documents classés secret défense sur l'Irak et l'Afghanistan et 250.000 communications diplomatiques. Jusqu'à la mi-août, le fondateur de WikiLeaks risquait des poursuites pour agression sexuelle, accusation tombée sous le coup de la prescription cinq ans après les faits. Dans l'affaire de viol, la prescription interviendra en 2020 si aucune poursuite n'est lancée entre-temps.

La rédaction vous recommande
par Michael DucoussoJournaliste
Suivez Michael Ducousso sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781394208
Julian Assange va-t-il quitter l'ambassade d'Équateur à Londres ?
Julian Assange va-t-il quitter l'ambassade d'Équateur à Londres ?
Le pays se dit prêt à accueillir le fondateur de WikiLeaks auquel il a accordé le droit d'asile en 2012.
http://www.rtl.fr/actu/international/julian-assange-va-t-il-quitter-l-ambassade-d-equateur-a-londres-7781394208
2016-01-16 02:38:00
http://media.rtl.fr/cache/AkrF5qcP3Y_04t9bqdQkMQ/330v220-2/online/image/2016/0116/7781394196_le-fondateur-de-wikileaks-vit-reclus-dans-l-ambassade-equatorienne-depuis-2012.jpg