2 min de lecture Iran

Iran : les femmes tentent de se faire une place en politique

REPLAY - Elles étaient seulement 500 sur les 6.300 candidats lors des élections législatives de cette semaine.

Thomas Sotto RTL Monde Christophe Pacaud & Correspondants RTL à l'étranger iTunes RSS
>
Iran : les femmes tentent de se faire une place en politique Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon Journaliste RTL

En Iran, deux jours après les législatives, les premiers résultats commencent à arriver. Selon un décompte provisoire de nos confrères de l'Agence France Presse les réformateurs du président Rohani seraient en tête dans plus de la moitié des circonscriptions.

Conservateurs ou Réformistes, c'était le choix proposé aux 55 millions d'électeurs iraniens. Les premiers sont hostiles à toute reprise des relations avec les États-Unis alors que les seconds sont davantage favorables à l'ouverture du pays. Parmi les 6.300 candidats autorisés à se présenter : seulement 500 femmes. Des femmes, très respectées dans la société iranienne - rien à voir avec l'Arabie Saoudite - même si elles sont encore peu nombreuses à se lancer en politique.

À écouter également dans RTL Monde

- À Rabat, au Maroc, l'Institut Al Mowafaqa offre un cursus un peu spécial à ses étudiants. Dans cet institut de théologie, on apprend la religion mais aussi la tolérance. Créé par des catholiques et des protestants, l'établissement s'adresse à des étudiants venus de partout, France, Allemagne ou Afrique ; qui veulent mieux connaitre l'Islam et le monde musulman. Le maître mot de ce cursus : c'est le dialogue entre les cultures et les religions.

- En l'an 2000, un terrible fait divers avait secoué l'Allemagne. Un bébé, âgé de quelques heures, avait été retrouvé mort dans une benne à ordures. L'émotion suscitée par ce drame avait conduit à la création des "Babyfenster", les "fenêtres à bébé". L'Allemagne en compte aujourd'hui 90, installés à l'arrière de certains hôpitaux. Elles permettent à des femmes de déposer discrètement le nouveau-né dont elles ne veulent pas ou ne peuvent pas assurer la charge. Bien sûr, ces fenêtres suscitent toujours la polémique. Les opposants font savoir notamment que depuis leur création le nombre de nouveau-nés retrouvés morts n'a pas diminué. En 16 ans, plus de 300 bébés ont été recueillis dans ces lieux. Aujourd'hui, d'autres pays européens, comme la Belgique, ou plus récemment la Suisse ont repris l'exemple allemand.

À lire aussi
La centrale nucléaire iranienne de Bouchehr nucléaire
Iran : accident sur un site nucléaire "sans potentiel de pollution" radioactive

- Au Paraguay, petit pays d'Amérique du Sud avec 6 millions et demi d'habitants, comme partout ailleurs, les plus pauvres s'extirpent de la misère au prix d'une débrouillardise, d'un "système D", souvent étonnant. À Ascunsion, la capitale, une école de musique s'est ouverte, il y a dix ans, dans le quartier de Cateura. Sa particularité : les musiciens jouent sur des instruments recyclés a partir d'objets retrouvés dans des décharges : des tuyaux, des boîtes de conserve, des morceaux de gouttière... Et le plus incroyable, c'est que grâce à ce bric-à-brac musical l'orchestre voyage et est désormais connu dans le monde entier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran Élections iraniennes Droits des femmes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants