1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Inde : la canicule fait plus de 2.000 morts
2 min de lecture

Inde : la canicule fait plus de 2.000 morts

Si la chaleur est à l'origine de la mort de plusieurs centaines de personnes chaque année en Inde, 2015 est la deuxième année la plus meurtrière de l'histoire du pays et la cinquième la plus fatale sur l'ensemble de la planète.

Un homme marche à travers le lit asséché du lac Ahmad Sar, à Ahmedabad, le 28 mai 2015
Un homme marche à travers le lit asséché du lac Ahmad Sar, à Ahmedabad, le 28 mai 2015
Crédit : SAM PANTHAKY / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La vague de chaleur qui dure depuis des semaines Inde s'avère particulièrement meurtrière, le bilan s'alourdissant de jour en jour. Ce samedi 30 mai, le nombre de morts s'élevait à un peu plus de 2.000 morts selon les autorités locales.

Situés dans le sud de l'Inde, les États d'Andhra Pradesh et de Telangana sont de loin les plus touchés. Ils recensent à eux seuls 1.979 décès. Dix-sept autres personnes sont mortes en Orissa, dans l'est et neuf autres ailleurs, ce qui porte le total des décès à 2.005.

2015, deuxième année la plus meurtrière de l'histoire de l'Inde

Si la chaleur est responsable chaque année de la mort de centaine d'Indiens, particulièrement les plus pauvres, 2015 s'avère être la deuxième année la plus meurtrière de l'histoire du pays et la cinquième la plus fatale sur l'ensemble de la planète, selon les chiffres du EM-DAT, une base de données internationale sur les catastrophes naturelles. En 1998, 2.451 personnes étaient mortes lors de la canicule la plus meurtrière de l'histoire du pays, selon les données du EM-DAT.

Dans l'Andhra Pradesh et le Telangana, le gouvernement a lancé des campagnes d'éducation populaire pour informer les plus vulnérables et les aider à faire face à la chaleur. Au Telangana, les autorités ont distribué des tracts et utilisent les médias locaux pour inviter les gens à boire beaucoup d'eau et à éviter de sortir à l'extérieur, a indiqué le responsable de la gestion des catastrophes naturelles de l'Etat, B.R. Meena.

La situation n'est plus alarmante

Selon lui, 489 personnes sont mortes dans l'État. "Il y a eu un petit fléchissement de la chaleur mais nous sillonnons les routes pour expliquer aux gens comment se protéger", explique-t-il, précisant qu'il n'y avait pas eu de nouveau décès depuis jeudi.

À lire aussi

"Les décès vont vraiment ralentir dans les prochains jours", confirme son collègue d'Andhra Pradesh, où 1.490 personnes sont mortes. "La situation n'est pas alarmante à présent. La chaleur a baissé et nous voyons moins de nouveaux patients atteints de coup de chaleur arriver", précise J.V. Subbarao, médecin au Rajiv Gandhi Institute for Medical Sciences.

Samedi, les températures maximales tournaient autour de 45 degrés Celsius, les météorologistes à New Delhi avertissant que les températures torrides pourraient se prolonger la semaine prochaine dans plusieurs États. L'Inde parle de vague de chaleur quand la température maximum atteint 45°C ou qu'elle est supérieure de 5°C à la moyenne des précédentes années. La mousson est guettée avec impatience. Elle est attendue en fin de mois dans le Kerala (sud) mais prendra plusieurs semaines avant de toucher les plaines arides du Nord.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/