1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Incendie d'une discothèque en Roumanie : le bilan s'alourdit avec 41 morts
1 min de lecture

Incendie d'une discothèque en Roumanie : le bilan s'alourdit avec 41 morts

Le dernier bilan du drame survenu le 30 octobre dans une discothèque de Bucarest, faisait état de 27 victimes.

Un incendie a fait au moins 27 morts dans une discothèque de Bucarest en Roumanie
Un incendie a fait au moins 27 morts dans une discothèque de Bucarest en Roumanie
Crédit : ANDREI PUNGOVSCHI / AFP
Eléanor Douet & AFP

Le nombre des victimes décédées à la suite d'un incendie dans une discothèque de Bucarest s'est lourdement aggravé samedi 7 novembre, passant à 41 victimes. En effet, neuf personnes ont succombé à leurs blessures alors que dans le même temps, des milliers de Roumains manifestaient de nouveau contre leur classe politique jugée corrompue.

Le bilan officiel de la tragédie, qui a traumatisé la Roumanie et provoqué la chute du gouvernement du social-démocrate Victor Ponta, s'élève désormais à 41 morts. Au total, sept blessés, gravement brûlés et souffrant de problèmes respiratoires, sont décédés dans des hôpitaux de Bucarest, selon plusieurs sources médicales et gouvernementale. Deux autres, un de nationalité roumaine, l'autre italienne, sont morts aux Pays-Bas où ils avaient été transférés la veille pour y être soignés, avait indiqué le Premier ministre par intérim Sorin Campeanu lors d'une conférence de presse du gouvernement samedi.

Toujours une centaine de personnes à l'hôpital

Samedi 7 novembre, une centaine de personnes, principalement des jeunes, étaient toujours hospitalisées. Parmi elles, 47 se trouvent dans un état "grave et critique", selon un dernier bilan. Vendredi, 16 blessés avaient été transportés par avion vers des hôpitaux en Belgique et aux Pays-Bas. Samedi, deux autres ont été transférés en Autriche, a indiqué le ministère de l’Intérieur. 

Un violent incendie s’était déclenché le 30 octobre dans une boîte de nuit du centre de la Capitale lors d’un show pyrotechnique au cours d’un concert de hard rock. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'incendie aurait été provoqué, en partie, en raison de nombreux manquements aux règles de sécurité. Ainsi, il n'y avait qu'une seule porte ouverte, pas de sorties de secours et des matériaux inflammables utilisés pour l’isolation acoustique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/