1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Haïti : 16 personnes meurent électrocutées durant le carnaval
2 min de lecture

Haïti : 16 personnes meurent électrocutées durant le carnaval

À Port-au-Prince, 16 personnes sont mortes électrocutées par un câble électrique au passage d'un char du défilé.

Le président haïtien Michel Martelly (au centre) entourée de la Première dame Sophia Martelly et du Premier ministre Evans Paul rendent hommage aux victimes de l'accident du carnaval de Port-au-Prince, le 17 février 2015.
Le président haïtien Michel Martelly (au centre) entourée de la Première dame Sophia Martelly et du Premier ministre Evans Paul rendent hommage aux victimes de l'accident du carnaval de Port-au-Prince, le 17 février 2015.
Crédit : HECTOR RETAMAL / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Véritable institution à Haïti, le carnaval de Port-au-Prince a été fortement endeuillé cette année. Dans la nuit de lundi à mardi 17 février, au moins 16 personnes sont décédées, électrocutées par un câble électrique au passage d'un char du défilé de la capitale.

Ce mercredi 18 février, une marche symbolique de plusieurs milliers de personnes, dont le président Michel Martelly, la Première dame et le Premier ministre Evans Paul ont pris la tête, a rendu hommage aux victimes. Les musiciens et les danseurs ont fait taire les instruments et les refrains repris pendant deux jours par des dizaines de milliers de personnes sur la place du champ de Mars proche du palais présidentiel.

Trois journées de deuil national

"Ce qui s'est produit est un drame. L’État est mobilisé pour faire face à la situation", avait assuré quelques heures après le drame le Premier ministre Evans Paul,qui a décidé d'annuler le troisième jour du carnaval et décrété trois journées de deuil national après cet accident qui a également fait 78 blessés.

Le drame est survenu à 02h48 heure locale (08h48 heure de Paris) sur le Champ de Mars, lorsque le char du groupe de rap Barikad Crew est entré en contact avec un câble électrique à haute tension, qui a électrocuté des danseurs et des musiciens.

À lire aussi

Une bousculade s'en est suivie, provoquant la panique parmi les dizaines de milliers de danseurs présents à ce moment dans les rues. "Le bilan provisoire est désormais de 16 morts et de 78 blessés", a indiqué plus tôt dans la journée le docteur Claude Suréna, responsable des secours au carnaval.

Le président Martelly sur place

De nombreux parents se sont précipités mardi dans la journée dans les centres de santé et à la morgue de l'hôpital d'Etat pour identifier les corps des victimes du drame. "Les morts et les blessés ont été acheminés dans plusieurs hôpitaux de la capitale. Il y a une situation de panique aux abords des centres où sont rassemblés de nombreux proches de victimes", a déclaré, sous le couvert de l'anonymat, un médecin.

Le président haïtien Michel Martelly a présenté sur Twitter ses "plus sincères sympathies aux victimes du grave accident survenu ce matin au Champ de Mars à l'occasion du 2e jour gras de carnaval". Il a également rendu visite aux victimes soignées dans plusieurs centres de santé de la capitale en compagnie de son épouse qui avait pris la tête des secours tout de suite après l'accident.

Funérailles nationales

De son côté le ministre de la communication Rotchild François a assuré que "toutes les dispositions ont été prises en vue d'assister toutes les personnes affectées par ce drame". "Le Gouvernement a pris toutes les dispositions pour organiser des funérailles nationales pour les victimes de l'accident", a déclaré le Premier ministre Evans Paul lors d'un point de presse.

Les États-Unis ont présenté, par la voix de la porte-parole du département d’État Jennifer Psaki, leurs "condoléances aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués" dans cet accident. "Les États-Unis sont profondément attristées" et "en ces moments difficiles, nos pensées et prières sont avec le peuple et gouvernement haïtiens", a-t-elle ajouté. Les Nations-Unies en Haïti ont également présenté leurs condoléances au gouvernement et au peuple haïtien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/