2 min de lecture G7

G7 : Obama, Merkel et l'UE défendent l'Ukraine face à une Russie absente

En l'absence de Vladimir Poutine, Barack Obama et Donald Tusk ont insisté sur la nécessité de maintenir les sanctions contre Moscou liées à son rôle dans le dossier ukrainien.

G7
G7
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Faire front face à la Russie en ce qui concerne l'Ukraine. Malgré leurs divergences, Barack Obama, Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk ont affiché ce dimanche 7 juin leur unité sur le dossier ukrainien au lancement d'un sommet du G7 en Allemagne, alors que la Russie est exclue de ce format des puissances industrielles depuis que la Russie a annexé la Crimée en mars 2014.

Après un discours le petit village de Krün, quelques heures avant le début du sommet, louant l'amitié entre le peuple allemand et américain, le président américain a insisté sur la nécessité de faire face à l'"agression" russe dans l'est de l'Ukraine. En l'absence du président russe Vladimir Poutine, l'exécutif américain insiste sur la nécessité de maintenir les sanctions pesant contre Moscou, accusé de soutenir la rébellion dans l'Est séparatiste.

Auparavant, la chancelière allemande avait elle aussi loué la qualité des relations entre les deux alliés : "Les États-Unis sont notre ami et notre partenaire même si nous avons parfois des désaccords". Les révélations d'Edward Snowden sur l'ampleur des programmes américains de surveillance, avec en particulier la découverte, à l'automne 2013, de la mise sur écoute du téléphone portable de la chancelière allemande, avaient provoqué de vives tensions entre les deux pays.

"Un futur commun"

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a quant à lui appelé dimanche le sommet du G7 à "confirmer son unité" sur les sanctions contre la Russie. "Mon intention est qu'aujourd'hui, nous reconfirmions notre unité sur la politique de sanctions", a-t-il déclaré. "Si quelqu'un veut reconsidérer cette politique, ce ne pourra être que pour la renforcer".

À lire aussi
crise ukrainienne
Guerre en Ukraine : pourquoi la tension monte à nouveau avec la Russie

Le dossier ukrainien sera néanmoins loin d'être le seul sujet abordé lors de ce sommet. "Au cours des deux journées à venir, nous allons aborder notre futur commun", a souligné Barack Obama, avant d'énumérer ses objectifs, notamment "favoriser une économie mondiale créatrice d'emplois, maintenir une Union européenne forte et prospère, bâtir de nouveaux accords commerciaux à travers l'Atlantique" et "lutter contre le changement climatique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
G7 Europe Union européenne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants