2 min de lecture Syrie

Frappe en Syrie : la déclaration de Donald Trump

Le président américain a décidé, suite à l'attaque chimique meurtrière du 4 avril, de lancer une frappe contre une base aérienne syrienne.

Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 24 mars 2017
Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 24 mars 2017 Crédit : Evan Vucci/AP/SIPA
Christophe Guirard

Donald Trump a finalement décidé de passer à l'offensive après avoir vivement critiqué ces derniers jours l'attitude de Bachar al-Assad, jugé responsable de l'attaque chimique ayant fait plusieurs dizaines de victimes, dont de nombreux enfants, le mardi 4 avril dans une zone rebelle du nord-ouest de la Syrie. Peu de temps après l'attaque, jeudi 6 avril le président américain a prononcé une courte allocution :

"Mes chers compatriotes. Mardi, le dictateur syrien Bachar al-Assad a lancé une horrible attaque chimique contre des civils innocents. Utilisant un agent neurotoxique mortel, Assad a pris la vie d'hommes, de femmes et d'enfants sans défense. Nombre d'entre eux sont morts dans d'horribles souffrances. Des bébés ont également été assassinés lors de cette attaque barbare. Aucun enfant de Dieu ne devrait connaître une telle horreur.

Ce soir, j'ai ordonné une frappe militaire ciblée sur la base aérienne syrienne d'où a été lancée cette attaque. Il est dans l'intérêt vital de la sécurité des États-Unis d'empêcher l'usage et la prolifération d'armes chimiques mortelles. Il ne fait aucun doute que la Syrie a utilisé des armes interdites, violant ainsi toutes les conventions et ignorant les exigences du Conseil de sécurité de l'ONU.

Des années de tentatives pour inciter Bachar al-Assad à changer de comportement ont échoué de manière flagrante. Conséquence, la crise des réfugiés ne cesse de s'aggraver, déstabilisant la région et menaçant les États-Unis et leurs alliés.

À lire aussi
Des jihadistes de l'État islamique, le 17 mars 2014. (illustration) jihadisme
Deux jihadistes toulousains partis combattre en Syrie voient leurs peines réduites

Ce soir, j'appelle toutes les Nations civilisées à se joindre à nous pour mettre fin au massacre et au bain de sang en Syrie, et pour annihiler le terrorisme sous toutes ses formes. Nous en appelons à la sagesse de Dieu alors que nous sommes confrontés aux défis d'un monde en péril. Nos prières vont aux blessés et aux âmes de ceux qui ont péri. Nous espérons que tant que l'Amérique se dressera en défense de la justice, la paix et l'harmonie finiront par prévaloir."

Le Pentagone a annoncé que la Russie avait été prévenue du lancement de cette frappe avant qu'elle soit lancée. La télévision d'État syrienne a qualifié cette opération d'"agression" tandis qu'une source militaire syrienne faisait état de "pertes", sans préciser de quelle nature elles étaient.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants