2 min de lecture Otages français

François Hollande annonce la libération du dernier otage français retenu dans le monde, Serge Lazarevic

Retenu depuis trois ans au Mali par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Serge Lazarevic a finalement été libéré.

>
François Hollande : "J'accueillerai Serge Lazarevic à son retour" Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Notre otage Serge Lazarevic, notre dernier otage est libre". François Hollande vient d'annoncer, ce mardi 9 décembre, que le dernier otage français, retenu au Mali, a été libéré. Une annonce qui intervient un mois après que François Hollande a annoncé avoir eu "des preuves de vie" de l'homme enlevé il y a trois ans.

"Notre otage Serge Lazarevic, notre dernier otage est libre", a déclaré le président en marge d'une visite à la caserne des Gardes républicains des Célestins à Paris. "La France n'a plus aucun otage, dans aucun pays au monde", s'est-il réjoui.

"La France n'a plus aucun otage, dans aucun pays au monde"

François Hollande
Partager la citation

Une vidéo de Serge Lazarevic avait ensuite été diffusée par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le 18 novembre dernier. L'otage y apparaissait extrêmement fatigué et se disait malade. Régulièrement en contact avec l'Élysée et le Quai d'Orsay, sa fille a demandé à François Hollande, de "mettre les bouchées doubles pour obtenir une libération le plus rapidement possible... J'espère pour Noël. C'est un rêve d'enfant mais c'est une date clé et les libérations ont souvent lieu à des dates".

Aujourd'hui c'est la joie

François Hollande
Partager la citation

"Aujourd'hui c'est la joie", a dit François Hollande. "J'accueillerai Serge Lazarevic à son retour", a-t-il annoncé.

À lire aussi
Drapeau syrien, illustration jihadistes
Syrie : une Française de 7 ans, malade du cœur, retenue dans un camps de jihadistes

Colosse de 1,98 m et 120 kilos, Serge Lazarevic, 50 ans, qui a la double nationalité française et serbe, avait été enlevé au Mali en compagnie de Philippe Verdon qu'il accompagnait en voyage d'affaires. Un groupe d'hommes armés s'était emparé d'eux dans leur hôtel, à Hombori (nord).

Philippe Verdon a été retrouvé mort d'une balle dans la tête en juillet 2013.

Aqmi avait présenté les deux otages comme des agents du renseignement français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Otages français François Hollande Mali
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants