1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Française disparue au Japon : les recherches s'intensifient, des proches sur place
2 min de lecture

Française disparue au Japon : les recherches s'intensifient, des proches sur place

Tiphaine Véron a été vue pour la dernière fois le 29 juillet au matin alors qu'elle quittait son hôtel pour aller visiter des temples, à 150 kilomètres de Tokyo.

Tiphaine Véron a disparu depuis le 29 juillet au Japon.
Tiphaine Véron a disparu depuis le 29 juillet au Japon.
Crédit : Capture d'écran / Twitter
Disparition de Tiphaine : "J'espère qu'on retrouvera ma sœur en vie", témoigne Sybille Véron
00:44
Tiphaine Véron a disparu depuis maintenant 12 jours dans la région de Nikko au Japon.
00:51
micro generique
La rédaction de RTL

Les espoirs s'amenuisent de jour en jour pour la famille de Tiphaine Véron. La femme de 36 ans, gravement épileptique, a disparu depuis 12 jours dans la région de Nikko au Japon. Ce vendredi 10 août, la police a décidé d'intensifier les recherches.

Rivières passées au peigne fin, battues en forêt avec un drone et un hélicoptère, analyse des images de vidéo-surveillance... Tous les moyens sont mis en place pour retrouver cette ressortissante française. D'autant plus qu'un randonneur a déclaré avoir aperçu une "étrangère seule" descendant le mont Nakimushi, le 29 juillet vers midi. Il a dit avoir été étonné de croiser quelqu'un alors que la météo ne se prêtait pas à ce type de balade, du fait du passage d'un typhon. 

"Nous voulons scruter au plus près un large périmètre, près des falaises par exemple, là où personne ne va habituellement, afin de la retrouver et la rendre au plus vite à sa famille", a expliqué aux télévisions japonaises sur place un officier de police de la préfecture de Tochigi.

La famille sur place

La soeur et les deux frères de Tiphaine Véron se sont rendus sur place pour être au plus près l'enquête. "J'espère qu'on va retrouver ma sœur en vie. [...] Je suis fatiguée et découragée, ça commence à être difficile", a confié à RTL Sibylle, la sœur cadette de la disparue.

À lire aussi

La famille de Tiphaine avait interpellé par une lettre rendue publique le président français Emmanuel Macron, souhaitant que davantage de moyens soient mobilisés pour chercher Tiphaine. S'exprimant sur RTL, Sibylle Véron avait en effet pointé du doigt des "défaillances" dans le travail de la police japonaise. L'Élysée a ensuite confirmé à sa mère suivre l'affaire de près, avec l'appui des autorités sur place.

La piste criminelle n'est pas écartée

Tiphaine Véron a été vue pour la dernière fois le 29 juillet au matin alors qu'elle quittait son hôtel, à 150 kilomètres de Tokyo. Partie visiter des temples, elle n'a pas été revue depuis. Dès le lendemain la police japonaise a lancé les recherches, en vain. La géolocalisation du portable de Tiphaine n'a toujours rien donné.

Outre celle de l'accident, la piste criminelle n'est pas écartée. Sa famille est certaine qu'elle n'a pas pu disparaître volontairement, alors qu'elle avait préparé depuis six mois ce voyage et se réjouissait de le partager via internet avec ses proches. Elle avait atterri au Japon le 27 juillet et était arrivée à Nikko le 28, la veille de sa disparition.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/