1 min de lecture États-Unis

États-Unis : un trentenaire meurt du coronavirus après avoir participé à une "Covid party"

VU DANS LA PRESSE - Depuis plusieurs mois, des "Covid parties" se multiplient aux quatre coins du pays. Ces fêtes consistent à mélanger des personnes contaminées par le coronavirus avec d'autres ne l'ayant pas pour voir "si le virus est réel".

Une fête aux États-Unis (Image d'illustration).
Une fête aux États-Unis (Image d'illustration). Crédit : Pixabay
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Aux États-Unis, un trentenaire est mort du Covid-19 après avoir participé à une "Covid party". Le Dr Jane Appleby a confié avoir traité ce patient à l'hôpital de San Antonio, au Texas. Depuis plusieurs mois, ces fêtes se multiplient aux États-Unis dans de nombreux États, comme le Kentucky, l'Alabama ou encore Washington.

Le principe est simple : inviter des personnes contaminées par le virus et d'autres qui ne le sont pas afin de voir "si le virus est réel et si quelqu’un risque vraiment d’être infecté", explique le Dr. Jane Appleby auprès de la chaîne américaine News 4 San Antonio, relayée par BFTVM. Avant de mourir, le patient "a dit à l'infirmière qui s'occupait de lui : 'Je crois que j'ai fait une erreur. Je croyais que la pandémie était un canular mais en fait, non...", raconte le médecin.

"Des rassemblements de ce genre au beau milieu de la pandémie peuvent être extrêmement dangereux et exposent les gens à un risque accru d’hospitalisation et même de décès", avertissait déjà au mois de mai John Wiesman, responsable de la Santé de l'État de Washington, rappelle La Voix du Nord

Alerter les jeunes

Des mises en garde qui n'ont pas suffi à décourager les organisateurs de ces fêtes dangereuses. C'est pourquoi le Dr. Jane Appleby a souhaité alerter les jeunes en rendant public le décès de ce trentenaire à la suite d'une "Covid party". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Coronavirus Fêtes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants