1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : un cheval de course tué pour sa viande ?
1 min de lecture

États-Unis : un cheval de course tué pour sa viande ?

La propriétaire de la star des concours hippiques Phedras de Blondel a seulement retrouvé la tête, le cou et une partie du torse du cheval. Selon elle, il aurait été découpé "par un boucher".

Le cheval de course Phedras de Blondel aurait été tué pour sa viande selon ses propriétaires.
Le cheval de course Phedras de Blondel aurait été tué pour sa viande selon ses propriétaires.
Crédit : Capture d'écran Youtube
Marine Cluet

C'est une bien sombre histoire qui secoue actuellement le milieu de l'équitation. Célèbre cheval de course, ayant participé à de nombreuses compétitions internationales, le hongre de 12 ans Phedras de Blondel a été découvert par ses propriétaires dimanche 25 octobre complètement découpé près de son étable de Palmetto, en Floride. Il ne restait plus que sa tête, son cou et une partie de son torse rapporte ce mercredi 28 octobre le site de FranceTV Info, relatant le récit du New York Times.

La cavalière américaine Debbie Stephens venait tout juste de racheter l'animal élevé en France. Selon elle, l'auteur de cette tuerie ne fait aucun doute : "Il a été découpé par un boucher. Les découpes sont si précises et si bien faites qu'au moment où on le voit on se dit tout de suite : c'est un professionnel qui a fait ça".

Une piste suivie la police, d'autant plus que c'est loin d'être le premier cas en Floride rapporte Slate, qui explique que plusieurs vaches ont récemment été dépecée de cette façon. Par ailleurs, le site internet appelle qu'en 2009, 17 chevaux avaient été tués pour leur viande dans la région de Miami. Il pourrait s'agir d'alimenter un vaste marché noir de viande de cheval, interdite à la vente et à la consommation dans cet État américain, où le kilo peut se vendre à plus de 36 euros. Une activité qui peut se révéler lucrative lorsque l'on sait qu'un cheval comme Phedras de Blondel pesait presque 700 kilos.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/