1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : Trump étend son décret anti-immigration à trois nouveaux pays

États-Unis : Trump étend son décret anti-immigration à trois nouveaux pays

La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été intégrés à la liste des pays visés par le décret migratoire américain.

Donald Trump en conférence de presse à la Trump Tower (New York) le 15 août 2017.
Donald Trump en conférence de presse à la Trump Tower (New York) le 15 août 2017.
Marie Demeulenaere
Journaliste

Six mois après le décret du président Donald Trump interdisant l'entrée sur le sol américain de sept pays musulmans, les États-Unis ont signé un nouveau texte dimanche 24 septembre. Désormais, la Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été ajoutés à la liste initiale pour des manquements à la sécurité sur leurs voyageurs et un manque de coopération avec Washington. Le Soudan, l'un des six pays musulmans visés par le précédent décret, a été retiré de la liste. Le nouveau texte interdit ou limite l'entrée aux États-Unis des ressortissants étrangers de huit pays au total, avec l'Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie et le Yémen.

Le texte prévoit néanmoins des mesures différentes selon les pays. Tous les citoyens de Corée du nord et du Tchad sont interdits d'accès au territoire américain, alors que pour le Venezuela l'interdiction se limite aux membres d'une longue liste d'instances gouvernementales et à leur famille. "Rendre l'Amérique sûre est ma priorité numéro un. Nous n'accepterons pas dans notre pays ceux que nous ne pouvons pas bien contrôler", a affirmé le président américain Donald Trump dans un message sur Twitter.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de continuer des politiques qui ont échoué dans le passé et qui représentent un danger inacceptable pour notre pays", a déclaré le président dans un communiqué. "Ma plus importante obligation est d'assurer la sécurité du peuple américain, et avec ce nouveau décret migratoire, je réalise cette obligation sacrée".  

Le Soudan retiré de la liste des pays interdits

Le Soudan a été retiré lundi de la liste actualisée des pays concernés par ce décret qui interdit ou limite l'entrée aux États-Unis des ressortissants de huit pays (Corée du Nord, Iran, Libye, Syrie, Somalie, Tchad, Venezuela, Yémen). Le pays s'est engagé lundi à redoubler d'efforts pour normaliser ses relations avec les États-Unis après la décision de Washington de mettre fin aux restrictions imposées aux Soudanais dans un décret migratoire controversé. 

À lire aussi

"La décision du président américain Donald Trump de retirer le Soudan de la liste est un développement positif pour les relations bilatérales", a déclaré le ministère des Affaires étrangères soudanais dans un communiqué. De son côté, le Venezuela accuse les Etats-Unis de "terrorisme psychologique" et la capitale du Tchad, N'Djamena, a exprimé lundi son "étonnement" et son "incompréhension" après l'intégration du Tchad à la liste des pays visés par le décret migratoire américain bannissant ses ressortissants du territoire américain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/