2 min de lecture États-Unis

États-Unis : sous pression, Trump veut durcir la législation sur les armes

Confronté à une vague d'indignation née de la fusillade sanglante dans un lycée de Floride, Donald Trump est monté au créneau sur les armes à feu. Il propose d'interdire un mécanisme particulièrement meurtrier utilisé fin 2017 lors du carnage de Las Vegas.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : sous pression, Trump veut durcir la législation sur les armes Crédit Image : AFP / Mandel Ngan | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

Fusillade en Floride : sous pression, Trump veut durcir la législation sur les armes. Le président américain a demandé mardi 20 février au ministère de la Justice d'étudier une réglementation pour interdire "tous les mécanismes qui transforme les armes légales en fusils automatiques" (les fameux "bump stocks").

C’est ce qu'avait fait le tireur de Las Vegas, en octobre dernier, qui avait modifié son fusil d’assaut en mitraillette qui pouvait tirer en continu. Bilan : 58 morts, la pire tuerie de l'histoire américaine. À l'époque, des Républicains et même le lobby des armes avaient évoqué le durcissement de la législation. Mais malgré cela, le Congrès n'avait pu se mettre d'accord.

Cela n'a donc rien à avoir avec la récente tuerie dans un lycée de Floride. Mais Donald Trump, sous la pression, fait un petit pas. Mais c'est une position d'équilibriste. Car avant de se lancer en politique, il se disait favorable à un contrôle plus dur. Ce qu'il n’ose plus le dire aujourd'hui, car il est tenu par le lobby des armes qui a financé sa campagne et celle de Républicains (plusieurs dizaines de millions de dollars).

À lire aussi
Des migrants d'Amérique centrale arrivant à la frontière américaine à Tijuana ce jeudi 15 novembre avec des drapeaux de leurs pays. Mexique
DIAPORAMA - Mexique : plus de 1.500 migrants de la "caravane" sont arrivés à la frontière américaine

Un entre-deux

Un sondage montre que six Américains sur dix pensent que Washington n’en fait pas assez. Mais quand on regarde dans le détail, moins de trois Républicains sur dix souhaitent un durcissement de la loi. D'où cet entre-deux.

Quelques détenteurs d'armes se filment sur les réseaux sociaux en train de détruire leurs pistolets. Mais rien ne sera probablement fait cette année, car il y a des élections de mi-mandat en novembre. Beaucoup de Républicains, par principe, sont contre. Selon eux, ce serait une première brèche qui risquerait d’aboutir à une remise en cause de la liberté constitutionnelle.

Mais comme je vous le disais en début de semaine, on constate pour la première fois une mobilisation de survivants de la tuerie, qui vont manifester ce mercredi 21 février dans la capitale de la Floride. Premier rassemblement d'un mouvement qui les mènera jusqu'à Washington dans un mois. Ils sont soutenus par de grandes vedettes, comme Oprah Winfrey ou Georges Clooney, qui leur ont donné chacun un demi million de dollars.

"Fake news" et théories du complot

Il en ont une besoin, car ils sont attaqués. Par exemple, quelques minutes après la tuerie de Floride, sur les réseaux sociaux on a constaté que des comptes qui avait déjà relayé des "fake news" pendant la campagne pour favoriser Trump, lançaient des messages pour défendre le port d’armes. Comme s'ils cherchaient à diviser l'Amérique.

Des internautes, qui se présentent comme des sympathisants de Trump, répandent des rumeurs, des théories du complot, et accusent ces ados d'être manipulés. Le Président lui-même a accusé le FBI d'être en partie responsable du massacre, car ses enquêteurs étaient trop occupés par les investigations sur l'affaire russe le concernant.

Donald Trump est aussi accusé d'être allé jouer au golf tranquillement, le week-end dernier, à quelques kilomètres des enterrements d'élèves.

Au moins pour une fois, les choses sont en train de bouger. Le débat ne s'éteint pas au bout de quelques jours. Et ça c'est déjà une nouveauté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Floride
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792360965
États-Unis : sous pression, Trump veut durcir la législation sur les armes
États-Unis : sous pression, Trump veut durcir la législation sur les armes
Confronté à une vague d'indignation née de la fusillade sanglante dans un lycée de Floride, Donald Trump est monté au créneau sur les armes à feu. Il propose d'interdire un mécanisme particulièrement meurtrier utilisé fin 2017 lors du carnage de Las Vegas.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-sous-pression-trump-veut-durcir-la-legislation-sur-les-armes-7792360965
2018-02-21 06:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pzidmJzpSj0ObU6PkD0E_A/330v220-2/online/image/2018/0221/7792361049_le-president-americain-donald-trump-le-20-fevrier-2018.jpg