1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : le décès d'une femme noire en prison éveille les soupçons
1 min de lecture

États-Unis : le décès d'une femme noire en prison éveille les soupçons

Au Texas, la mort d'une femme noire en détention, présentée comme un suicide, éveille les soupçons dans un climat de tension.

Des voitures de police à Dallas, au Texas (illustration)
Des voitures de police à Dallas, au Texas (illustration)
Crédit : AFP
Julien Quelen & AFP

Interpellée le 10 juillet dernier pour avoir omis de clignoter pour changer de file, Sandra Bland, une jeune femme noire de 28 ans, avait été plaquée au sol par les forces de l'ordre texanes et placée en garde à vue. Trois jours plus tard, son corps a été retrouvé inanimé dans sa cellule, ce qui éveille les soupçons dans un climat de tensions raciales aux États-Unis. Si les procureurs ont annoncé lundi qu'ils rendraient public l'enregistrement d'une caméra vidéo attestant que personne n'était entré ou sorti de la pièce où elle était détenue, une autre vidéo, celle de son arrestation, n'est pas sans jeter le doute sur le bien fondé de cette preuve avancée. 

Le FBI supervise l'enquête

La jeune femme, alors arrêtée pour une entorse au code de la route, est plaquée au sol par les policiers. "Merci d'enregistrer", dit-elle, "pour un clignotant, me maintenir au sol et tout ça", dit-elle, alors qu'elle est emmenée menottée dans la voiture de police. Précédemment atteinte de dépression, Sandra Bland ne serait pas allée jusqu'au suicide selon des membres de sa famille qui ont demandé une autopsie indépendante, ne croyant pas à la version du médecin légiste local. "Sur la base de la Sandy que je connais, c'est inconcevable", a ainsi déclaré sa sœur Sharon, lors d'une conférence de presse. 

Dans une enquête préliminaire diligentée par le ministère texan de la sécurité publique, il apparaît que le policier l'ayant arrêtée a enfreint "les règles de courtoisie" et les procédures concernant les contrôles de circulation. " À la fin de la procédure locale, le FBI examinera tous les éléments pour déterminer si la législation pénale fédérale a  été violée", a précisé le FBI, qui supervise l'enquête, dans un communiqué. La jeune femme était notamment impliquée dans le mouvement "BlackLivesMatter", né après les événements tragiques de Ferguson. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/