1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Assaut du Capitole : le "chaman" QAnon condamné à trois ans de prison
2 min de lecture

Assaut du Capitole : le "chaman" QAnon condamné à trois ans de prison

Jacob Chansley, proche des milieux complotistes QAnon, était devenu l'un des symboles de l'attaque.

Jacob Chansley lors de l'invasion du Capitole à Washington.
Jacob Chansley lors de l'invasion du Capitole à Washington.
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Étienne Bianchi & AFP

Un militant pro-Trump complotiste, devenu avec sa coiffe aux cornes de bison un des visages de l'attaque du Capitole le 6 janvier, a été condamné mercredi à près de trois ans et demi de prison par un tribunal de Washington, une peine plus légère que celle réclamée par l'accusation.

Jacob Chansley, 34 ans, "est devenu l'image même" de cette journée de chaos qui avait fait trembler la démocratie américaine, a souligné le juge Royce Lamberth en prononçant une sentence de 41 mois d'emprisonnement.

Armé d'une lance et torse nu, ce "chaman" autoproclamé et adhérent aux théories du complot de la nébuleuse QAnon avait participé à l'envahissement du Congrès avec des centaines de partisans de Donald Trump, pour empêcher les élus de valider la victoire du démocrate Joe Biden à l'élection présidentielle. 

"Déçu" par Donald Trump

Cette peine sévère "suffira à dissuader à jamais tout acte criminel de ce genre", a expliqué mercredi la procureure Kimberly Paschall. "La justice ne restera pas les bras croisés alors que vous attaquez le transfert pacifique du pouvoir". 

À lire aussi

Pour expliquer sa sévérité, elle a rappelé que Jacob Chansley avait posté des "messages au vitriol" sur les réseaux sociaux contre "les responsables politiques corrompus et les traîtres au sein du gouvernement" bien avant les événements du 6 janvier.

S'adressant longuement au juge, Jacob Chansley a affirmé n'être "pas un dangereux criminel" mais souffrir de "troubles de la personnalité" qu'il veut soigner pour devenir un "homme meilleur".  "Je ne suis pas un homme violent, ni un insurgé et certainement pas un terroriste. Je suis juste un homme bon qui a enfreint la loi", a-t-il expliqué, assurant croire "en la liberté, la loi et l'ordre, et la responsabilité".

Avant son jugement, son avocat Albert Watkins avait assuré que Jacob Chansley avait depuis répudié la mouvance QAnon et s'était dit "déçu" par Donald Trump.

Au total, 664 personnes ont été inculpées à des degrés divers pour leur participation à l'assaut meurtrier, selon le programme de recherche spécialisé dans l'extrémisme à l'université George Washington. Cinq personnes sont mortes pendant ou peu après l'attaque, dont un policier et une manifestante tuée par un agent à l'intérieur du bâtiment.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/