1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Espagne : un Brésilien jugé coupable d'avoir tué et dépecé des membres de sa famille
1 min de lecture

Espagne : un Brésilien jugé coupable d'avoir tué et dépecé des membres de sa famille

En août 2016, Patrick Nogueira, 21 ans, avait dépecé son oncle et sa tante et tué leurs deux jeunes enfants avant de se rendre deux mois plus tard.

Patrick Nogueira jugé coupable d'avoir tué et dépecé des membres de sa famille
Patrick Nogueira jugé coupable d'avoir tué et dépecé des membres de sa famille
Crédit : Capture d'écran La Vanguardia
Eléanor Douet & AFP

Un jeune Brésilien, accusé d'avoir dépecé son oncle et sa tante et tué leurs deux jeunes enfants en août 2016 a été reconnu coupable samedi 3 novembre par un tribunal espagnol. Patrick Nogueira, 21 ans, avait fui au Brésil juste après ce quadruple meurtre qui avait secoué l'Espagne, commis le 17 août 2016 dans la petite ville de Pioz, près de Guadalajara.

Il était retourné en Espagne en octobre 2016 et s'était livré à la police après que la découverte des restes des victimes dans des sacs en plastique à leur domicile. L'oncle et la tante, originaires de l'État de Paraiba dans le nord-est du Brésil, avaient été dépecés.

Celui qu'on surnomme "le dépeceur de Pioz" avait avoué mais ses avocats avaient plaidé un "trouble mental provisoire" et mis en avant ses aveux pour tenter d'atténuer la peine. Les neuf jurés ont estimé pour leur part que le meurtrier "avait planifié son geste et qu'il était conscient des conséquences" de ses actes. "Il savait distinguer entre le bien et le mal", ont-ils ajouté. Le tribunal statuera sur la peine ultérieurement. 

Je n'ai pas choisi de fonctionner comme je fonctionne.

Patrick Nogueira

Le parquet a requis contre lui la peine maximale en Espagne, qui peut signifier la réclusion à perpétuité et l'obligerait dans tous les cas à passer au moins 25 ans derrière les barreaux.

À lire aussi

À l'ouverture de son procès le 24 octobre à Guadalajara (centre de l'Espagne), à 60 kilomètres de Madrid, Patrick Nogueira avait affirmé être incapable de se contrôler. "J'aurais aimé éviter que tout cela arrive (...) Je n'ai pas choisi de fonctionner comme je fonctionne", avait-il déclaré. "Mes émotions, ma manière de me comporter, ma manière de réagir ne sont pas comme celles des autres". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/