2 min de lecture Faits divers

Espagne : les ravages du "balconing" aux Baléares

Plusieurs touristes étrangers sont morts dans les îles Baléares après avoir sauté d'un balcon sous l'emprise de l'alcool. Les autorités tentent d'endiguer le phénomène.

Magaluf (Espagne) attire de nombreux touristes étrangers qui se mettent en danger par leur consommation excessive d'alcool
Magaluf (Espagne) attire de nombreux touristes étrangers qui se mettent en danger par leur consommation excessive d'alcool Crédit : Jaime Reina / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Le  "balconing" fait à nouveau des ravages dans les îles Baléares (Espagne). Cette pratique de touristes souvent jeunes et alcoolisés consiste à sauter du balcon de son hôtel pour plonger dans la piscine en contrebas ou rejoindre un autre balcon à proximité. Un fléau qui fait chaque années plusieurs blessés, parfois des morts. Et l'été 2018 s'annonce particulièrement meurtrier.

Après deux ans de recul grâce à des campagnes de prévention, le phénomène du "balconing" revient en force dans l'archipel des Baléares, prévient Juan José Segura, chirurgien à l'hôpital Son Espases de Palma de Majorque. Il a recensé au moins 6 cas de victimes de cette pratique dans son hôpital depuis le début de l'année : trois sont morts, et les autres ont été grièvement blessés, paralysés pour certains. C'est déjà plus que pour 2016 et 2017 réunies, où l'hôpital avait recensé 6 cas au total dont aucun mortel. 

Et ces chiffres ne concernent que son hôpital. Les médias espagnols comptent déjà 6 morts à cause du "balconing" en 2018 sur l'île de Majorque. "Il semble que cette année ne va pas être comme les précédentes et que nous allons revenir à la tendance initiale des années 2010-2015, avec 10 à 15 cas chaque été", affirme à l'AFP Juan José Segura.

Campagne de prévention

Le docteur Segura, auteur d'une étude sur le "balconing", a recensé 46 cas dans son hôpital entre 2010 et 2015. Tous les patients, sauf une, étaient des hommes âgés de 24 ans en moyenne. 60% d'entre eux étaient des Britanniques. Une forte proportion qui a poussé les autorités du Royaume-Uni à mettre sur pied une campagne de prévention pour inviter les jeunes touristes britanniques en quête de fête et de sensations à être prudents.

À lire aussi
La ville bombardée de Ras al-Ain près de la frontière turco-syrienne Syrie
Les infos de 18h - Offensive turque en Syrie : la France "inquiète" après la fuite de proches de Daesh

Une fois sur place, "les hôteliers distribuent des tracts, avertissent les gens", assure le docteur Segura. Parfois, ils placent les jeunes dont ils soupçonnent qu'ils pourraient faire du "balconing" dans des chambres aux étages inférieurs.

La mairie de Calvia, où se trouve la station balnéaire de Magaluf et réputée comme la capitale du "tourisme éthylique", a quant à elle décidé de sévir. La pratique du "balconing" est désormais punie d'une amende de 600 à 1.500 euros. La vente d'alcool dans le commerce passée une certaine heure, ainsi que les visites organisées consistant en une tournée des bars, ont aussi été interdites. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Accident Espagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants