1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. En manque de personnel, l'Arabie saoudite recrute des bourreaux
1 min de lecture

En manque de personnel, l'Arabie saoudite recrute des bourreaux

Dépassé par l'augmentation des condamnations à mort, l'État du Golfe cherche de nouveaux employés, chargés de pratiquer des décapitations et des amputations.

Le tribunal de Ryad, en Arabie Saoudite (illustration).
Le tribunal de Ryad, en Arabie Saoudite (illustration).
Crédit : AFP/STR
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

C'est une offre d'emploi pas vraiment ordinaire. L'Arabie saoudite a lancé une campagne de recrutement pour 8 nouveaux postes à pourvoir. La fonction : donner la mort par décapitation.

Aucune qualification spécifique n'est requise pour l'emploi, qui consiste en "l'exécution d'un jugement de mort". Les nouvelles recrues devront également remplir d'autres tâches "moins radicales", telles que des amputations pour les personnes reconnues coupables de délits moins lourds, comme le précise une annonce publiée sur le portail d'annonces d'emploi dans le service civil saoudien.

Presque autant de condamnations en 5 mois que dans toute l'année 2014

Le Royaume, qui applique la loi islamique, fait partie des 5 pays qui pratiquent le plus la peine de mort. Selon Amnesty International, l'Arabie saoudite était 3e de ce peu prestigieux classement en 2014, juste devant l'Irak et les États-Unis, et seulement devancés par la Chine et l'Iran.

La décapitation d'un homme dimanche 17 mai a porté à 85 le nombre de mises à mort effectuées pour la seule année 2015, soit 3 de moins que l'ensemble des exécutions pratiquées pour toute l'année 2014. Selon l'association Human Rights Watch, 88 personnes avaient subi la sentence suprême l'année dernière, la plupart d'entre elles pour meurtre. Un dossier de candidature téléchargeable en ligne était disponible lundi 18 mai sur le site de l'administration saoudienne, qui précise que les recrues seront des "fonctionnaires religieux".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/