1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Déraillement d'un train à Philadelphie : 7 morts et 200 blessés à cause d'un excès de vitesse
2 min de lecture

Déraillement d'un train à Philadelphie : 7 morts et 200 blessés à cause d'un excès de vitesse

Le train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie se déplaçait à plus de 160 km/h au moment de l'accident au lieu des 80km/h autorisés.

Les experts inspectent les dommages après le déraillement d'un train à Philadelphie, le 13 mai 2015.
Les experts inspectent les dommages après le déraillement d'un train à Philadelphie, le 13 mai 2015.
Crédit : ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Au lendemain du déraillement d'un train à Philadelphie, le bilan s'alourdissait mercredi soir 13 mai portant désormais le nombre de morts à 7 et de blessés à plus de 200. Selon l'enquête du NTSB, l'agence fédérale d'enquête sur les accidents dans les transports, le train roulait à plus de 170 km/h, soit plus de deux fois la limité autorisée, en entrant dans la courbe et a déraillé à 164 km/h après avoir amorcé un freinage d'urgence.

Le train de l'exploitant public Amtrak est sorti des rails mardi peu après avoir quitté la gare de la 30e rue à Philadelphie, à mi-parcours entre Washington et New York. Il transportait 243 personnes, dont de nombreux étrangers. Les autorités compilaient toujours la liste des passagers du train, dont certains n'avaient pas été localisés. Certains pourraient avoir manqué le train ou avoir quitté le site par eux-mêmes.

Les limiteurs de vitesse en question

Selon le maire de Philadelphie Michael Nutter, la boîte noire est en cours d'analyses et le conducteur du train, blessé, a été interrogé par la police. Mais, selon certains médias, il aurait refusé de parler directement à la police. "Nous avons été victimes d'une tragédie", la pire en matière de déraillement depuis 50 ans, a déploré l'édile, confirmant que "sept personnes sont décédées" dans l'accident.

À la suite de cet accident, élus et enquêteurs ont commencé à plaidé pour l'installation de limiteurs de vitesse sur les chemins de fer américains. "Si un tel système avait été installé sur cette section de la voie, l'accident ne se serait pas produit", a affirmé lors d'une conférence de presse un responsable du NTSB, l'agence fédérale d'enquête sur les accidents dans les transport, Robert Sumwalt.

À lire aussi

Le système qui permet de limiter automatiquement la vitesse des trains, appelé "positive train control" ou "advanced civil speed enforcement", n'existait pas sur le tronçon où a déraillé le train, a indiqué l'enquêteur. Le Congrès a pourtant demandé que ce système soit installé sur les chemins de fer américains d'ici la fin de l'année, a-t-il rappelé. Cette "technologie peut sauver des vies", a estimé pour sa part la sénatrice démocrate Dianne Fenstein sur Twitter. "Nous ne pouvons pas nous permettre un report supplémentaire pour le mettre en place partout", a-t-elle fait valoir.

Des infrastructures vieillissantes

Le train effectuait la liaison Washington-New York, une ligne extrêmement fréquentée mais à l'infrastructure vieillissante. Les maires démocrate de New York Bill de Blasio et républicain d'Oklahoma City Mick Cornett ont plaidé dans le New York Times pour une hausse "significative" des investissements pour les infrastructures de transports, tout comme le sénateur démocrate du New Jersey Robert Menendez.

Mais la majorité républicaine au Congrès refuse les hausses de crédits réclamées par Barack Obama pour ces infrastructures, et propose même de réduire les subventions fédérales à Amtrak , qui a suspendu mercredi son service New York et Philadelphie, de 18% dans le budget 2016.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/