1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. David Cameron affiche son soutien à François Hollande dans son combat contre Daesh
2 min de lecture

David Cameron affiche son soutien à François Hollande dans son combat contre Daesh

Pour le Premier ministre, le Royaume-Uni doit intervenir militairement en Syrie contre l'État islamique.

David Cameron et François Hollande le 23 novembre 2015.
David Cameron et François Hollande le 23 novembre 2015.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Marine Cluet & AFP

Dix jours après les attentats de Paris, François Hollande est plus que jamais décidé à faire la guerre à Daesh. À l'issue d'un entretien avec le Premier ministre britannique à l'Élysée, le président français a déclaré ce lundi 23 novembre que la France allait "intensifier" ses frappes contre le groupe État islamique en Syrie et "choisir des cibles qui feront le plus de dégâts possible à cette armée terroriste".

Une action soutenue par David Cameron, qui a assuré qu'il avait "la ferme conviction que la Grande-Bretagne (devait) faire de même". Le chef du gouvernement britannique a précisé qu'il présenterait dès cette semaine au Parlement britannique une "stratégie globale pour affronter l'État islamique".

Ensemble nous détruirons cette menace démoniaque

David Cameron

Il a également appelé à "une frontière extérieure de l'UE plus forte afin d'assurer plus efficacement notre sécurité avec des contrôlés de sécurité systématiques et un plus grand échange de données entre les États membres". "Nous devons sans plus attendre nous mettre d'accord sur les règles qui nous permettront de partager les listes de passagers" aériens en Europe, a-t-il souligné, insistant : "Nous ne pouvons tout simplement pas attendre plus longtemps".

Le chef du gouvernement britannique a indiqué avoir proposé au président français lors de leur entretien à l'Élysée de mettre à disposition des appareils français engagés dans les frappes contre l'EI la base aérienne militaire britannique de Akrotiri, à Chypre ainsi qu'une "assistance supplémentaire pour le ravitaillement en vol". "Ensemble nous détruirons cette menace démoniaque", a-t-il encore lancé, évoquant aussi "la menace des combattants étrangers (de l'EI) qui exige un effort de toute l'Europe".

Marathon diplomatique

François Hollande et David Cameron s'étaient recueillis auparavant sur le site du Bataclan, la salle de concerts parisienne visée par les attentats jihadistes du 13 novembre, pour y déposer une rose. Au moins 89 personnes ont été tués, dont un Britannique.

À lire aussi

Cette rencontre ouvre une semaine d'intenses échanges diplomatiques pour le François Hollande. En quête d'une coalition "unique" contre les jihadistes de Daesh en Syrie et en Irak, le président français entend convaincre les grandes puissances de participer au combat de la France pour les "détruire". 

En une semaine, le chef de l'État rencontrera l'ensemble des dirigeants des membres du Conseil de sécurité des Nations unies. Mardi, il se rendra à Washington pour rencontrer Barack Obama, dînera à l'Élysée mercredi avec la chancelière allemande Angela Merkel et ira à Moscou jeudi à la rencontre de Vladimir Poutine. Dimanche, à la veille du coup d'envoi de la COP21, il recevra son homologue chinois Xi Jinping.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/