1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crise au Sri Lanka : "Les gens ne peuvent pas aller travailler", témoigne un Français
1 min de lecture

Crise au Sri Lanka : "Les gens ne peuvent pas aller travailler", témoigne un Français

ÉCLAIRAGE - Le Sri Lanka connaît la pire crise économique de son histoire, avec 22 millions de personnes qui doivent surmonter de graves difficultés pour se procurer de la nourriture, du carburant et des médicaments, tout en faisant face à une inflation record et à de longues pannes d'électricité.

Une queue devant une station essence à Colombo, capitale du Sri Lanka, le 18 mai 2022
Une queue devant une station essence à Colombo, capitale du Sri Lanka, le 18 mai 2022
Crédit : Ishara S. KODIKARA / AFP
Crise au Sri Lanka : "Les gens ne peuvent pas aller travailler", témoigne un Français
00:01:35
Sophie Joussellin - édité par Thomas Pierre

Au Sri Lanka, 22 millions d'habitants et quasiment au plus une goutte d'essence. "Les gens ne peuvent pas aller travailler", raconte à RTL Fabien, Français qui vit dans le centre du pays. "Les entreprises ne peuvent pas livrer, des queues interminables aux stations essence, font encore quatre, cinq, six, sept heures de queue, juste pour remplir un réservoir".  

"Nous sommes à court d'essence", a même reconnu jeudi 19 mai le Premier ministre sri lankais. La crise que traverse le Sri Lanka est sans précédent et rien à voir, bien sûr, avec l'inflation qu'on connaît ici en Europe. Au niveau chiffres, en France, par exemple, on prévoit une hausse des prix de 5% à 6% d'ici l'été. Au Sri Lanka, on est déjà en quelques semaines à plus de 40 %, avec des records. Par exemple, les bouteilles de gaz sont passées de 1.800 roupies, la monnaie nationale, à plus de 8.000. Ça fait plus 350 %. 

Et puis, bien sûr, les causes de cette crise ne sont pas les mêmes qu'en Europe. Dans l'ex-Ceylan, des années de corruption ont vidé les caisses de l'État. Il n'y a plus d'argent, plus de devises pour acheter les produits importés, notamment pétrole et gaz. Conséquences : ces pénuries et ces coupures d'électricité. 

Pour payer ses fonctionnaires, l'État fait tourner la planche à billets. La roupie est donc dévalué, et ne vaut plus rien. Les autorités tiennent actuellement un discours de vérité. "Les deux prochains mois vont être très difficiles", ont-elles prévenues. Pour l'instant, la population reste relativement calme. Et pour mettre fin à cette crise économique, la plus grave depuis l'indépendance du pays en 1948, le gouvernement, nommé il y a quelques jours, compte sur l'aide de ses deux grands voisins et partenaires économiques : la Chine et l'Inde. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.