2 min de lecture Crash A320 Germanwings

Crash Germanwings : des familles de victimes allemandes réclament plus d'argent

Bien loin des 25.000 euros proposés par Lufthansa par victime du crash de Germanwings en mars, certaines familles exigent 100.000 euros.

Des anonymes se recueillent sur le mémorial aux victimes du crash de l'Airbus Germanwings. (le 30 juin 2015)
Des anonymes se recueillent sur le mémorial aux victimes du crash de l'Airbus Germanwings. (le 30 juin 2015) Crédit : JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Rien ne leur fera oublier la perte de leurs proches, et certainement pas les 25.000 euros par victime aux proposés par la Lufthansa. Un certain nombre de proches de victimes allemandes mortes en mars dans le crash de l'Airbus Germanwingsréclament des indemnités bien plus importantes, au moins 100.000 euros, a révélé ce samedi 18 juillet leur avocat.

La compagnie avait aussi indiqué vouloir verser 10.000 euros à chaque proche selon une liste comprenant parents, enfants et conjoints. "Vous ne serez pas étonné que mes clients m'aient demandé de refuser cette offre inappropriée", écrit Elmar Giemulla, qui conseille 35 proches de victimes allemandes, dans un document daté du 13 juillet adressé à l'avocat de Germanwings.

"Une somme à six chiffres"

L'avocat y réclame pour chaque victime "une somme à six chiffres", c'est-à-dire équivalente à au moins 100.000 euros. Il a aussi rejeté l'offre de 10.000 euros à chaque proche (parents, enfants et conjoints), exigeant là encore "une somme à six chiffres". Elmar Giemulla estime que  la maison-mère de la low-cost Germanwings, dont le crash provoqué par le co-pilote déséquilibré Andreas Lubitz avait fait 150 morts, dont 72 Allemands et 50 Espagnols, a "clairement" défini cette liste "de façon trop étroite" et demande que les grands-parents, frères, sœurs et petits-enfants des victimes y soient intégrés. "L'indignation (de mes clients) est très grande", a-t-il précise à l'AFP. "Nous attendons une nouvelle offre" de la Lufthansa, a ajouté l'avocat qui avait déjà jugé à l'époque "trop faibles" les sommes avancées.

Outre ces sommes proposées fin juin, Lufthansa avait débloqué après l'accident une première aide de 50.000 euros par passager pour aider les familles à faire face aux dépenses immédiates. Le groupe avait aussi dit avoir mis sur pied un fonds de soutien à l'éducation de 7,8 millions d'euros pour les enfants des victimes, ainsi qu'un fonds de 6 millions d'euros destiné au soutien des proches. Lufthansa prévoit d'indemniser les familles des victimes non-allemandes, mais avait jugé qu'il était encore trop tôt pour chiffrer le montant exact de ces compensations en raison des législations différentes selon les pays d'origine des passagers de l'avion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash A320 Germanwings Aviation Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants