1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crash Air Algérie : drapeaux en berne sur les édifices publics, réunion à l'Elysée
2 min de lecture

Crash Air Algérie : drapeaux en berne sur les édifices publics, réunion à l'Elysée

François Hollande va présider une nouvelle réunion à l'Elysée sur le crash d'Air Algérie, tandis que les drapeaux seront en berne pendant trois jours.

François Hollande s'est exprimé le 25 juillet sur le crash de l'avion Air Algérie
François Hollande s'est exprimé le 25 juillet sur le crash de l'avion Air Algérie
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les drapeaux sont en berne ce lundi, pour trois jours, sur tous les édifices publics en signe de deuil pour les victimes du vol AH5017 et François Hollande va présider une nouvelle réunion à l'Elysée sur le suivi du crash.

La mise en berne des drapeaux tricolores a été décidée ce samedi par le président François Hollande, qui a témoigné pendant près de trois heures au Quai d'Orsay de la solidarité nationale aux proches des 54 passagers français de l'avion d'Air Algérie, qui s'est écrasé jeudi au Mali. Au total, 118 personnes ont péri.

Pas un "deuil national" à proprement parler

Il ne s'agit pas à proprement parler d'un "deuil national", qui doit être décidé en Conseil des ministres et entraîne parfois la fermeture des services publics et des écoles. La dernière fois qu'une journée de deuil national a été décidée en France remonte à 2001, au moment des attentats du 11 septembre.

Ce lundi matin, le chef de l'Etat présidera une nouvelle réunion consacrée au crash. Il réunira à 10h00 à l'Elysée le Premier ministre Manuel Valls et les ministres concernés par le dossier.

À lire aussi

Devant les familles des victimes, il a annoncé que les corps de tous les passagers seraient "ramenés en France". Par ailleurs, les proches qui le souhaitent seront accompagnés, "le moment venu", sur le site de la catastrophe où une stèle sera érigée "pour que nul n'oublie que, dans cet endroit, sur ce site, ont disparu 118 personnes".

La météo en cause

Le chef de l'Etat a rappelé ce samedi que "des faisceaux d'indices laissent penser que les conditions météorologiques ont été déterminantes" dans le crash, tout en soulignant que la France n'écartait "aucune hypothèse".

Les experts enquêtant sur le crash ont poursuivi ce dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré en s'écrasant, ce qui laisse aux familles des 118 morts peu d'espoir de récupérer le corps des leurs.

La seconde boîte noire de l'avion, retrouvée ce samedi par des experts de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) sur le site de la catastrophe dans la zone de Gossi, est arrivée le même jour à Gao, la plus grande ville du nord du pays.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.