1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : des centaines de hamsters abattus par précaution à Hong Kong
1 min de lecture

Coronavirus : des centaines de hamsters abattus par précaution à Hong Kong

Les autorités de Hong Kong ordonnent l'abattage de centaines de hamsters. Ces petits rongeurs pourraient propager le coronavirus.

Un hamster (illustration)
Un hamster (illustration)
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Philippine Rouvière Flamand

Les autorités hongkongaises ont pris la décision d'abattre des centaines de hamster ainsi que des milliers d'autres petits mammifères (chinchilla, lapin, cochon d'Inde) par "mesure de précaution". 11 rongeurs auraient été déclarés positifs à la Covid-19, ainsi que deux personnes de l'animalerie Little Boss, dans le quartier commercial de Causeway Bay. Ce sont, en tout, près de 2.000 mammifères qui ont été ou vont être exterminés dans les plus brefs délais. 

150 personnes sont passées dans la boutique depuis le 7 janvier. D'après les autorités sanitaires, elles risquent elles aussi d'être contaminées. Elles ont été isolées dans un camp de quarantaine public


Les trente-quatre animaleries de Hong Kong habilitées à vendre des hamsters ont dû fermer leurs portes. Quant aux propriétaires de ces petits rongeurs, ils sont priés de les remettre aux autorités qui affirment en "disposer humainement". 

Réaction des associations de protection des animaux

"Au niveau international, il n'y a pas encore de preuve que les animaux de compagnie puissent transmettre le coronavirus à l'homme, mais (…) nous prenons des mesures de précaution", à déclaré Sophia Chan, secrétaire à la santé, lors d'une conférence de presse. Des "mesures de précaution" qui ne plaisent pas aux associations de protection des animaux. Dans un communiqué envoyé à l'AFP le 19 janvier, la SPCA, la Société pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux, se dit "choquée et préoccupée" par l'annonce de l'abattage des ces 2.000 animaux. L'association appelle leurs "propriétaires (…) à ne pas paniquer et à ne pas les abandonner". 

À lire aussi

À Hong Kong, les autorités appellent tous ceux ayant acheté un hamster après le 22 décembre à faire euthanasier leur boule de poil. Les hamsters testés positifs auraient été importés des Pays-Bas. 

L'abattage de ces animaux s'inscrit dans la stratégie "zéro Covid" de Hong Kong, qui consiste en des restrictions d'entrée sur le territoire, des dépistages massifs et un traçage des cas. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire