1 min de lecture Royaume-Uni

Coronavirus au Royaume-Uni : un jour férié supplémentaire pour relancer le tourisme ?

L'office du tourisme de Grande-Bretagne a proposé d'instaurer un nouveau jour férié en octobre pour venir au secours de la filière. Les pertes colossales pourraient atteindre jusqu'à 41 milliards d'euros.

Le 10, Downing Street à Londres, résidence du Premier ministre britannique
Le 10, Downing Street à Londres, résidence du Premier ministre britannique Crédit : LEON NEAL / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux Journaliste

Après la semaine de quatre jours proposée par la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, c'est au tour de "Visit Britain", l'office national du tourisme britannique, de suggérer une idée pour la relance du tourisme : l'établissement d'un jour férié supplémentaire qui viendrait se greffer en octobre.

Cette mesure a pour objectif de combler les pertes du tourisme, mis à mal par le confinement. Patricia Yates, directrice générale de Visit Britain, estime les pertes du secteur touristique à environ 37 milliards de livres sterling (41 milliards d'euros). Pour rappel, le Royaume-Uni a décrété une quatorzaine stricte pour toute nouvelle arrivée sur le territoire. La Grande-Bretagne compte donc s'appuyer principalement sur le tourisme intérieur pour atténuer les pertes.

Une question d'équilibre

Downing Street a dit étudier la proposition, assurant que le gouvernement "soutenait l'industrie du tourisme en cette période". Un porte-parole du gouvernement a précisé "qu'il convient de reconnaître qu'un jour férié entraîne des coûts économiques".

Tout est une question d'un équilibre dépenses/revenus pour l'Etat et le secteur. Le Center for Economics and Business Research (CEBR) considère qu'une perte de productivité dans certains secteurs peut être en partie compensée par sa hausse dans d'autres. Le vice-président du think tank, Douglas McWilliams, interrogé par The Guardian, estime que ce jour férié supplémentaire en octobre permettrait de générer 490 millions de livres (548 millions d'euros) dans le tourisme et le commerce. 

À lire aussi
Un chat (illustration) Royaume-Uni
Douze ans plus tard, une famille retrouve son chat

La Grande-Bretagne compte seulement 8 jours fériés (contre 11 en France) et se situe en dessous de la moyenne européenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Coronavirus Tourisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants