1 min de lecture Chine

Condamnation à mort du "Jack l'Éventreur chinois"

Surnommé ainsi à cause de la sauvagerie de ses meurtres, Gao Chengyung, 54 ans, a été condamné à la peine ultime par la justice chinoise.

Des policiers chinois patrouillent autour de l'ambassade nord-coréenne à Pékin, le 28 mars 2018 (photo d'illustration)
Des policiers chinois patrouillent autour de l'ambassade nord-coréenne à Pékin, le 28 mars 2018 (photo d'illustration) Crédit : GREG BAKER / AFP
benjamin pierret
Benjamin Pierret

Un surnom sordide pour des actes barbares. Gao Chengyong, homme de 54 ans re-baptisé le "Jack l'Éventreur chinois" par les médias du pays, a été condamné à mort vendredi 30 mars. Comme le précise Challenges, qui rapporte l'information de Reuters, il a reconnu le viol et le meurtre de 11 femmes et jeunes filles, commis entre 1988 et 2002. Les faits se sont produits dans les villes de Bayin (province du Gansu, au nord-ouest du pays) et de Baotou, en Mongolie intérieure. 

L'arrestation de Gao Chengyong remonte au mois d'août 2016. Comme le rapportait Le Point, il avait été interpellé dans l'épicerie qu'il gérait avec son épouse dans la ville de Baiyin. Le lien entre les différents meurtres avait été établi en 2004. La police avait offert une récompense de 200.000 yuans (près de 26.000 euros) en échange d'informations. Les autorités le décrivaient alors comme un personnage "solitaire et asocial", atteint d'"une perversion sexuelle" et haïssant les femmes.

Un mode opératoire précis

Selon le Telegraph, Gao Chengyong ciblait des femmes vêtues de rouge. Il les suivait jusqu'à chez elles et les violait puis les tuait, la plupart du temps en leur tranchant la gorge. Il doit son sobriquet, qui rappelle les crimes du mystérieux tueur en série londonien du XIXe siècle, à la manière dont il mutilait ses victimes, en coupant leurs organes génitaux. Selon Le Point, il leur retirait également leurs organes vitaux. La plus jeune de ses victimes avait huit ans. 

À lire aussi
La réplique du futur lieu de vie de la future station spatiale chinoise Propulsé
DIAPORAMA - La Chine dévoile sa future station spatiale


La police a fini par l'arrêter grâce à l'arrestation de son oncle, accusé d'un délit mineur. Les autorités ont fait le rapprochement entre l'ADN de ce dernier et le tueur recherché, permettant de remonter jusqu'au coupable. Gao Chengyong, marié depuis trente ans, est père de deux enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chine Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792835330
Condamnation à mort du "Jack l'Éventreur chinois"
Condamnation à mort du "Jack l'Éventreur chinois"
Surnommé ainsi à cause de la sauvagerie de ses meurtres, Gao Chengyung, 54 ans, a été condamné à la peine ultime par la justice chinoise.
https://www.rtl.fr/actu/international/condamnation-a-mort-du-jack-l-eventreur-chinois-7792835330
2018-03-30 10:39:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/y4KA2InNO9irDTxPhuhJ5A/330v220-2/online/image/2018/0330/7792835678_des-policiers-chinois-patrouillent-autour-de-l-ambassade-nord-coreenne-a-pekin-le-28-mars-2018-photo-d-illustration.jpg