3 min de lecture Santé

Chine : le boom des cliniques post-natales de luxe

Des établissements accueillent des jeunes mères, qui n'hésitent pas à débourser jusqu'à 200.000 yuans, plus de 26.000 euros, pour se remettre de leur accouchement.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Chine : le boom des cliniques post-natales de luxe Crédit Image : AFP / MARK RALSTON | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

Le Figaro publie un reportage sur le boom des cliniques post-natales de luxe en chine. Des établissements où les jeunes mères n'hésitent pas à débourser jusqu'à 200.000 yuans, plus de 26.000 euros, pour se remettre de leur accouchement.

Pendant un mois elles sont chouchoutées, leur enfant pris en charge et c'est bien sûr le privilège de quelques-unes. Mais d'après le journal, il y aurait aujourd’hui en chine 4.000 établissements de ce type dans un pays qui compte 1,3 milliard d'habitants. C’est bien le signe, s'il en fallait un, qu'il existe en Chine une vraie classe supérieure. C’est l'héritage d'une longue tradition, vieille de plus de 2.000 ans, selon laquelle les femmes doivent garder un repos complet le mois suivant leur accouchement. Pendant cette période les grands parents qui s'occupent de tout

Petit à petit les femmes se libèrent, notamment dans les grandes villes. Mais certaines croyances ont la vie dure... Lorsqu'elle est entrée dans un de ces centres 5 étoiles Ai Lima, qui vit pourtant dans un milieu éduqué, était ainsi persuadée qu'elle n'allait pas pouvoir se laver pendant un mois comme sa mère et sa grand-mère avait dû le faire.

À lire aussi
Un scorpion (Illustration). Oise
Oise : une femme piquée par un scorpion mortel sur son lieu de travail

Une femme, détentrice du téléphone grand danger, tuée par son ex-conjoint

L'histoire est bouleversante. Une mère de deux enfants s'apprêtait à fêter ses 36 ans est morte sous les coups de couteaux de son ex-compagnon lundi 26 juin. Un homme violent qui avait d'ailleurs interdiction de l'approcher.

Elle était équipée du téléphone grand danger. Un dispositif dont disposent aujourd'hui en France 543 femmes et qui permet, avec juste un bouton de prévenir en cas de danger, et de protéger les femmes battues. Sauf que dans ce drame cela n'a pas suffi. C’est la première fois en France qu'une femme équipée de ce fameux téléphone décède sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. Il n'y a pas eu dysfonctionnement explique ce matin Le Parisien aujourd'hui en France qui révèle l'affaire. À 10h10 lundi matin, quand la jeune femme appuie sur le bouton de son boitier, l'opérateur qui décroche n'entend aucun bruit. Il rappelle la mère de famille, plusieurs fois, en vain.

Les gendarmes qui ont reçu en parallèle un signalement du voisinage sont arrivés sur place 7 minutes plus tard, à 10h17 mais c'est déjà trop tard. En 2016, 222 appels d'urgence ont été passés grâce au dispositif téléphone grand danger.

Higuain, cet argentin qui aurait pu jouer pour la France

"No Pasara", (il ne passera pas), à la Une de L'Équipe. Il s’agit de Lionel Messi. L'atout majeur des Argentins mais dans cette équipe que les Bleus rencontrent samedi 30 juin à 16h, il n'y a pas que lui. Il y a un joueur né en France Gonzalo Higuain. Il a vu le jour à Brest, c'était en 1987. Son père à l'époque était venu tenter l'aventure au Brest Armorique.

Toute la famille repartira en Argentine un an plus tard, mais en 2006 Higuain est approché par Raymond Domenech, alors sélectionneur de l'équipe de France. Il lui demande de porter le maillot Bleus mais pour les Higuain c'est tout vu : c'est en Argentine qu’il a grandi, qu'il a forgé son caractère.

Son père regrette par ailleurs que personne ne se soit déplacé pour faire la demande. Tu ne peux pas, avait-il lancé, convoquer par courrier un gamin qui ne parle pas français, qui a vécu 18 ans dans un autre pays pour qu’il prenne un avion et débarque dans un rassemblement où il ne connait personne.

Franco Armani, le gardien "miraculé"

Autre joueur clé de cette équipe d'Argentine, le gardien, Franco Armani qui était un inconnu dans son pays il y a encore quelques mois. Portrait à lire ce matin dans Libération. "Armani c'est un miraculé", écrit le quotidien. En décembre dernier, il évoluait à l'Atletico Nacional, le club de Medellin en Colombie.

Là-bas, c'est un demi-dieu, quand il annonce son départ du club, 30.000 fans se déplacent pour le remercier, il leur a permis de remporter 13 titres. Armani débarque alors le club argentin de River Plate avec un objectif : participer au Mondial en Russie. Inimaginable, pensent alors les spécialistes, il n'avait aucune sélection. Sauf que Franco Armani multiplie les exploits, il ne prend que 10 buts en 21 matchs. La presse argentine mène une campagne en sa faveur et le voilà aujourd'hui l'un des chouchous du public argentin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Chine Accouchement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793918156
Chine : le boom des cliniques post-natales de luxe
Chine : le boom des cliniques post-natales de luxe
Des établissements accueillent des jeunes mères, qui n'hésitent pas à débourser jusqu'à 200.000 yuans, plus de 26.000 euros, pour se remettre de leur accouchement.
https://www.rtl.fr/actu/international/chine-le-boom-des-cliniques-post-natales-de-luxe-7793918156
2018-06-29 11:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/elp7nGGR8Xb8rYMVz4WPDg/330v220-2/online/image/2013/1224/7768213731_le-drapeau-chinois-le-13-decembre-2013-a-pekin.jpg