3 min de lecture Amérique du Nord

VIDÉO - Chasse à l'homme au Canada : l'armée de l'air se joint à la police

Un appareil de l'armée de l'air s'est joint à la police canadienne pour retrouver Kam McLeod et Bryer Schmegelsky soupçonnés d'un triple meurtre. Une chasse à l'homme qui tient le pays en haleine.

>
Chasse à l'homme au Canada : l'armée de l'air se joint à la police Crédit Image : ALBERTA RCMP / AFP | Crédit Média : Adrien Cadorel | Date :
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Au Canada, un avion de l'armée de l'air s'est joint samedi 27 juillet à la vaste chasse à l'homme engagée depuis plusieurs jours pour mettre fin à la cavale de deux jeunes Canadiens suspectés de trois meurtres, dont ceux de deux touristes étrangers.

Un C130 Hercules est arrivé samedi dans la région de Gillam au Manitoba, où se concentrent les recherches, pour effectuer des reconnaissances aériennes à la demande de la police fédérale, a indiqué une porte-parole du ministère de la Défense dans un courriel. Un officier de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC-police fédérale) maîtresse d'œuvre de la traque, sera à bord de l'appareil, a précisé la porte-parole.

Le ministre de la sécurité publique Ralph Goodale avait annoncé un peu plus tôt avoir accepté, avec son collègue de la Défense, une demande d'assistance de la GRC, précisant avoir affecté "un aéronef des Forces armées canadiennes pour aider dans la recherche près de Gillam (Manitoba)".

Une cavale dans une région inhospitalière

Depuis mardi, la bourgade de Gillam, près de la baie d'Hudson, se trouve au centre  d'une intense chasse à l'homme, menée avec l'aide de chiens, d'un drone et de véhicules blindés, pour tenter de retrouver Kam McLeod, 19 ans, et Bryer Schmegelsky, 18 ans. La police a indiqué vendredi ne pas exclure que les deux jeunes fugitifs aient pu "changer d'apparence" et "quitter la région" avec l'aide involontaire d'un habitant qui ne les aurait pas reconnus.

À lire aussi
Donald Trump, le 23 septembre 2019 États-Unis
Trump sollicite la Cour suprême pour ne pas fournir ses déclarations d'impôt

Mais la porte-parole de la GRC dans la province du Manitoba avait souligné que les recherches se poursuivaient dans la région de Gillam et que les enquêteurs feraient du porte-à-porte pour collecter des informations auprès des habitants.

Les deux fugitifs ont abouti dans ce village situé à plus de 1.000 km au nord de Winnipeg, la capitale du Manitoba, au terme d'une cavale en voiture de plus de 3.000 km à partir de la Colombie-Britannique. La région de Gillam est très inhospitalière, avec des zones marécageuses infestées de moustiques.

L'un des jeunes "en mission suicide", pour son père

Les deux jeunes gens sont formellement accusés du meurtre sans préméditation d'un professeur de botanique de 64 ans, Leonard Dyck, et soupçonnés d'avoir tué un jeune Australien de 23 ans, Lucas Fowler, et son amie américaine Chynna Deese, 24 ans, dont les corps avaient été retrouvés le long d'une route dans le nord de la Colombie-Britannique.

Dans une interview donnée il y a quelques jours à des médias canadiens, le père de Bryer Schmegelsky a affirmé que son fils, qui ne s'est jamais remis du divorce de ses parents, était "en mission suicide" et risquait de mettre sa vie en danger. Selon des jeunes gens de leur entourage interviewés par le quotidien de référence The Globe and Mail les deux jeunes gens pratiquaient des jeux vidéo "survivalistes" et Bryer Schemegelsky avait manifesté de l'intérêt pour le nazisme, arborant notamment un brassard avec une swastika et une réplique d'un poignard orné d'un insigne nazi, sur des photos et lors d'une expédition de camping au printemps dernier.

Le père du jeune homme, qui est d'origine ukrainienne, estime de son côté que son fils n'était pas vraiment intéressé par l'idéologie nazie, mais plutôt par ces objets qu'il trouvait "cool". Kam McLeod vient pour sa part d'une famille plus unie que celle de son ami, selon le journal. Celle-ci a refusé les demandes d'interview, soulignant seulement dans un communiqué que "Kam est un jeune homme gentil et attentionné". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord Canada Homicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants