1 min de lecture International

Caracas : 105 arrestations lors d'une manifestation étudiante

Quelque 105 manifestants ont été interpellés mercredi à Caracas au cours d'incidents survenus à l'issue d'une marche d'étudiants.

Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il y a 105 arrestations", dont 11 mineurs parmi un groupe de 89 hommes et 16 femmes, a déclaré le général Manuel Quevedo, commandant de la Garde nationale à Caracas, confirmant un bilan non officiel.

Ce responsable avait précédemment fait état de 80 arrestations mais une ONG, Foro penal (Forum pénal), avait de son côté comptabilisé 105 arrestations, dont un groupe de mineurs.

240 étudiants interpellés

Le secteur étudiant mobilisé depuis début février contre le président socialiste Nicolas Maduro avait convoqué une manifestation mercredi dans l'est huppé de la capitale, bastion de l'opposition, pour protester contre l'arrestation de nombreux camarades, notamment lors d'une vaste opération de police la semaine dernière.

Prévue pour se diriger vers les locaux du parquet dans le centre, la manifestation s'est finalement orientée vers les bâtiments d'une agence de l'ONU au Venezuela, dans l'est de la ville, devant laquelle plus de 240 étudiants avaient été interpellés jeudi dernier.

Des jets de pierres et des feux d'artifice sur le ministère du Tourisme

À lire aussi
Keith Raniere dans un entretien pour NBC News justice
Keith Raniere, le gourou américain de NXIVM, condamné à 120 ans de prison

"Le gouvernement joue sur la terreur psychologique. Il y a de moins en moins de monde aux manifestations. L'intimidation a fonctionné", a regretté un participant, qui a préféré garder l'anonymat, après avoir été traduit en justice suite à une précédente marche.

Une fois parvenus à destination, des manifestants ont jeté des pierres et des feux d'artifice sur la façade du ministère du Tourisme, situé à proximité. La police est intervenue en faisant usage de gaz lacrymogènes et a rapidement procédé à des interpellations, avant d'être prise à partie par des riverains aux cris de "Libérez-les !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Manifestations Études
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants