1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brésil : 25 morts après de sanglants affrontements dans une prison
1 min de lecture

Brésil : 25 morts après de sanglants affrontements dans une prison

Parmi les détenus tués, sept ont été décapités et six autres brûlés vifs.

Une voiture de police à Sao Paulo, au Brésil
Une voiture de police à Sao Paulo, au Brésil
Crédit : Abio Vieira/FotoRua/SIPA
Eleanor Douet
Eléanor Douet
Journaliste

Au moins 25 détenus sont morts dimanche 16 octobre au cours d'affrontements entre factions rivales dans une prison de l'État de Roraima, dans le nord du Brésil, a annoncé le site d'information G1 citant des sources officielles. Les violences ont eu lieu dimanche après-midi pendant l'heure des visites, précise le site. Parmi les détenus tués au cours de ces affrontements survenus au pénitencier agricole de Monte Cristo à Boa Vista, capitale de l'État de Roraima, sept ont été décapités et six autres brûlés vifs, a déclaré à G1 un haut responsable des opérations spéciales de la police.

Un responsable de l'Etat de Roraima, Uziel Castro, a expliqué qu'environ cent parents de détenus avaient été pris comme otages lors de ces affrontements survenus dans l'après-midi, durant les horaires de visite des familles. Les heurts sont intervenus lorsque des prisonniers d'un pavillon ont envahi une autre aile de cette prison de Boa Vista, distante de 3.400 kilomètres de Rio de Janeiro.

Les mutins ont exigé la présence d'une juge d'un tribunal pénal, mais des membres des forces spéciales de la police sont entrés dans l'enceinte de la prison, ont libéré les otages, en majorité des mères de détenus, et maté la révolte en fin de journée. Les prisonniers étaient armés de couteaux et de morceaux de bois, a raconté à G1 l'épouse de l'un d'eux, qui se trouvait à l'intérieur de la prison quand la rixe meurtrière a débuté. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/