2 min de lecture Histoire

Bataille de Waterloo : le monde se porterait mieux si Napoléon avait gagné

C'est la théorie d'un historien britannique spécialiste de l'empereur. Si celui-ci l'avait emporté en Belgique face aux Anglais, l'Europe, et même le monde entier, auraient eu un avenir plus radieux.

Reconstitution de la bataille le 17 juin 2012 à Waterloo (illustration)
Reconstitution de la bataille le 17 juin 2012 à Waterloo (illustration) Crédit : GEORGES GOBET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Une défaite militaire peut-elle changer le cours de l'histoire ? Un historien britannique spécialiste de Napoléon affirme que le monde serait différent si ce dernier n'avait pas perdu la célèbre bataille de Waterloo, dont le bicentenaire sera commémoré du 18 au 21 juin prochain. 

Dans un article repéré par Slate le 21 mai, Andrew Roberts explique pourquoi, selon lui, "nous irions mieux si Napoléon n'avait jamais perdu à Waterloo". Cet historien travaille pour la prestigieuse Smithsonian Institution de Washington, un centre de recherches scientifiques et réseau de musées. 

Mort politique de Napoléon

Le 18 juin 1815, les troupes françaises s'inclinent face aux Britanniques et les Prussiens à Waterloo, sur la route entre Bruxelles et Charleroi, en Belgique. Une défaite décisive, qui signe la mort politique de Napoléon, contraint d'abdiquer quatre jours plus tard. 

Que se serait-il passé si l'armée française avait été la plus forte ? "Si Napoléon était resté empereur de France pour les six ans restants de sa vie, la civilisation européenne en aurait bénéficié de façon inestimable, affirme l'historien", traduit par Slate

Un monde plus progressiste ?

À lire aussi
Une 2CV, lors d'une course à Montmartre en 1961. automobile
Citroën 2 CV : l'éternelle "deudeuche", un monument national français

"La Sainte-Alliance réactionnaire de la Russie, de la Prusse et de l'Autriche n'aurait pas pu écraser les mouvements constitutionnalistes progressistes en Espagne, Grèce, Europe de l'Est et ailleurs ; la pression pour suivre l'exemple de la France en matière d'abolition de l'esclavage en Asie, Afrique et dans les Caraïbes aurait grandi ; les bénéfices de la méritocratie - en opposition au féodalisme - auraient eu le temps d'être bien plus appréciés ; les juifs n'auraient pas été forcés de retourner dans leurs ghettos, dans les États pontificaux, et obligés à porter à nouveau l'étoile jaune ; le soutien aux arts et sciences aurait été mieux compris et copié ; et les plans pour reconstruire Paris auraient été suivis, faisant de la ville l'une des plus belles du monde", assure Andrew Roberts.

"Napoléon méritait de perdre à Waterloo, et Wellington (chef des troupes britanniques, ndlr) méritait de l'emporter. Mais le point essentiel en cette année de célébration du bicentenaire est que cette bataille épique n'avait pas besoin d'avoir lieu - et le monde s'en serait probablement mieux porté", conclut l'historien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Histoire de France Napoléon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants