1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Barack Obama fait son one-man-show au traditionnel dîner du Gridiron Club
2 min de lecture

Barack Obama fait son one-man-show au traditionnel dîner du Gridiron Club

Le dîner du Gridiron Club est l'occasion chaque année pour l'élite politico-médiatique de faire de l'humour tout en levant des fonds.

Barack Obama lors d'un meeting le 10 mars 2015 (Archives)
Barack Obama lors d'un meeting le 10 mars 2015 (Archives)
Crédit : BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Lors du dîner annuel du Gridiron Club ce samedi 14 mars, l'un des plus prestigieux clubs de la presse américaine, le président Barack Obama s'est moqué de lui-mêmeet de quelques-uns de ses adversaires, faisant notamment référence à son âge alors que la fin de son mandat approche,

"Il y a encore quelques années, je n'aurais jamais pu imaginer atteindre la cinquantaine. Et quant aux opinions favorables me concernant, je ne peux toujours pas", a ironisé le président, âgé de 53 ans, lors de ce dîner, occasion chaque année pour les membres de l'élite politico-médiatique de Washington de se livrer à des mondanités, de faire de l'humour et de pratiquer l'autodérision, tout en levant des fonds.

Obama s'en est pris à quelques-uns de ses adversaires, tels l'ancien maire de New York, le républicain Rudy Giuliani, qui l'a récemment accusé de ne pas "aimer" l'Amérique et à ceux qui disent que le président n'est pas né aux États-Unis. "Si je n'aimais pas l'Amérique, je n'aurais pas quitté le Kenya pour venir ici", a lancé M. Obama, provoquant des éclats de rire dans l'assistance.

Je ne suis pas en train de dire que je suis plus drôle, je dis que l'herbe est désormais légale à Washington

Barack Obama

Le chef d'État américain, dont le mandat expire dans moins de deux ans, a également lancé une pique aux analystes politiques qui pensent que le Parti démocrate doit s'intéresser davantage aux électeurs plus vieux, et blancs. "C'est la raison pour laquelle je suis ici", a-t-il dit.

Le président Obama a commencé son discours en expliquant qu'il ferait davantage rire l'assistance que lors des précédents dîners annuels du Club. "Je ne suis pas en train de dire que je suis plus drôle", a-t-il expliqué, "je dis que l'herbe est désormais légale" à Washington. La capitale américaine a légalisé cette année la détention de cannabis, qui reste illégale dans la législation fédérale.

À écouter aussi

Le président Obama a également fait référence à la controverse politique et médiatique qu'a provoqué l'utilisation par Hillary Clinton de son compte mail personnel pour envoyer son courrier électronique lorsqu'elle était secrétaire d’État. Blaguant sur l'image de candidate versée dans les nouvelles technologies qu'elle avait eue dans le passé, le président Obama a lancé : "Hillary a un serveur à domicile. Je ne savais même pas qu'on pouvait en avoir un. Je suis tellement dépassé..."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/