1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Bangladesh : le propriétaire du Rana Plaza poursuivi pour meurtre
1 min de lecture

Bangladesh : le propriétaire du Rana Plaza poursuivi pour meurtre

Le propriétaire du bâtiment industriel qui s'était effondré au Bangladesh provoquant la mort d'au moins 1.100 ouvriers textiles, a été été inculpé pour meurtre.

Les décombres du Rana Plaza après son effondrement le 24 avril 2013 au Bangladesh (archives).
Les décombres du Rana Plaza après son effondrement le 24 avril 2013 au Bangladesh (archives).
Crédit : MUNIR UZ ZAMAN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Sohel Rana, propriétaire du bâtiment industriel qui s'était effondré en 2013 ainsi qu'une quarantaine de personnes sont inculpées pour "meurtre dans l'effondrement du Rana Plaza". Tous risquent la peine de mort en cas de condamnation. Parmi les autres inculpés figurent sept propriétaires d'ateliers situés dans le complexe et 12 ingénieurs mis en cause pour la violation des règles de sécurité et d'inspection du bâtiment.

Des personnes forcées de rentrer dans le bâtiment malgré des plaintes de fissure

Sohel Rana est devenu l'ennemi public numéro 1 au Bangladesh après que des survivants ont raconté comment des milliers d'entre eux ont été forcés d'entrer dans le bâtiment au début de la journée malgré des plaintes sur des fissures apparaissant dans les murs. Sohel Rana avait été arrêté à la frontière occidentale avec l'Inde alors qu'il tentait de s'enfuir du pays quelques jours après le drame

Sohel Rana et 17 autres personnes sont également poursuivies pour des violations du code de la construction, pour avoir illégalement surélevé l'édifice de six étages, conçu à l'origine pour abriter un centre commercial, et l'avoir transformé en un complexe industriel de neuf étages. 

L'effondrement du bâtiment, le 24 avril 2013, avait fait au moins 1.100 morts et plus de 1.500 blessés. Les victimes  y cousaient des vêtements pour des marques occidentales, en échange de salaires misérables. De nombreux groupes, dont le groupe de textile Benetton ou les chaînes de distribution Auchan, Mango, Primark ou Carrefour, ont été soupçonnés d'avoir sous-traité leur production à un moment ou à un autre au Rana Plaza. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/