1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat en Tunisie : la mère du tireur pense qu'il a été piégé
2 min de lecture

Attentat en Tunisie : la mère du tireur pense qu'il a été piégé

Un étudiant a tué 38 personnes, à Sousse en Tunisie, lors d'une attaque terroriste le 26 juin dernier.

Seifeddine Rezgui, le tireur de Sousse en Tunisie.
Seifeddine Rezgui, le tireur de Sousse en Tunisie.
Crédit : TUNISIAN BRANCH OF THE IS GROUP / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Interviewée dans la maison familiale, la mère de Seifeddine Rezgui, le jeune homme qui a tiré sur des touristes d'une plage de Sousse en Tunisie, estime que son fils a été piégé. Radhia Manai, la mère du tireur, a évoqué devant les caméras de BFMTV les dernier instants passés avec son fils avant qu'il n'aille tuer 38 personnes armé d'une kalachnikov. 

"Quand je suis revenue du travail, je l'ai trouvé avec son frère. Ils ont pris une photo ensemble", raconte la mère. "Il a pris une douche et a changé ses vêtements. Alors il est venu me dire: 'Maman je vais voir un ami ce soir et j'ai besoin de dix dinars'. Ensuite, il m’a embrassée et il est parti. Je ne l'ai plus revu."

Lorsque les policiers frappent à sa porte le lendemain, elle ignore tout des évènements. "Le jour suivant la police a frappé à notre porte. Nous n'avions pas d'idée de ce qui était arrivé", assure-t-elle. J'ai pensé qu'il était avec un ami à Tunis. Quand on me l’a dit, je ne l'ai pas cru. Même maintenant, je jure devant Dieu, je ne crois pas ce qui est arrivé."

Les parents mettent en doute la version des autorités

Selon le gouvernement tunisien, le tireur a suivi une formation aux armes en Libye. "Il s'avère qu’il est allé en Libye de manière illégale. Il a été formé (au maniement des armes) à Sabratha", à l'ouest de Tripoli, avait déclaré le secrétaire d’Etat chargé de la sûreté nationale, Rafik Chelly.

À lire aussi

Abdul-Hakim Rezgui, le père de Seifeddine, ne croit pas à cette version. "Les gens disent qu'il a passé deux ans à recevoir une formation en Libye? Comment pourrait-il recevoir une formation en Libye", interroge-t-il, le visage grave, affirmant que "pendant quatre ans, il a étudié à Kairouan et il n'était jamais absent". 

Je veux savoir qui a tiré et l'a ensuite piégé

Abdul-Hakim Rezgui

Pour les parents du jeune étudiant de 23 ans, il est clair que le jeune homme a été "piégé". "Je dis aux touristes, 'Dieu Bénit ceux qui sont morts'. Et Dieu bénit mon fils. Il ne ferait pas une telle chose. Des gens mauvais l'ont dupé", lance ainsi le père. “Ils ont joué avec son esprit. Je ne peux pas imaginer qu’ils puisse effectuer une telle opération. Il portait juste son arme et marchait. Je veux savoir qui a tiré et l’a ensuite piégé”, abonde sa mère.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/