2 min de lecture Armement

Armement : discussions entre la France et l'Égypte pour l'achat de nouvelles corvettes

Les entretiens au Caire du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian pourraient déboucher sur un nouvel accord, après un premier contrat estimé à un milliard d’euros pour la livraison de quatre corvettes Gowind à l'Egypte.

La corvette Gowind "L'Adroit", dans le port de Lorient (photo d'illustration)
La corvette Gowind "L'Adroit", dans le port de Lorient (photo d'illustration) Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Égypte est en discussions avec la France pour acheter deux nouvelles corvettes, a indiqué samedi une source diplomatique française à l'AFP après des entretiens au Caire du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Le groupe naval français DCNS a déjà conclu un contrat estimé à un milliard d’euros pour la livraison de quatre corvettes Gowind de fabrication française à l'Égypte. "Il y a une offre pour deux corvettes supplémentaires. Les discussions sont en cours", a affirmé la source diplomatique sous le couvert de l'anonymat à la sortie d'une réunion entre M. Le Drian, le président Abdel Fattah al-Sissi et son homologue égyptien Sedki Sobhi. Le ministre français a débuté samedi une visite de deux jours au Caire, quelques jours après la livraison des trois premiers avions de combat Rafale français à l'Égypte.

Une première commande de plus de 5 milliards

En début d'année, Le Caire a acheté à la France 24 Rafale et une frégate multi-missions, en demandant à ce qu'ils soient livrés le plus vite possible. Trois des Rafale et la frégate ont rallié mardi l'Égypte, pilotés par des pilotes égyptiens ayant reçu un entraînement en France. Des entraînements pour la marine sont également envisagés et ont été discutés, selon un communiqué des services du Premier ministre égyptien, Ibrahim Mahlab. Les 24 Rafale (16 biplaces et 8 monoplaces) font partie d'une commande de 5,2 milliards d'euros incluant également la frégate et des missiles, destinée à l'armée égyptienne.

Celle-ci mène depuis deux ans des opérations à grande échelle dans la péninsule du Sinaï pour tenter d'enrayer les attaques jihadistes visant les forces de l'ordre, qui se sont multipliées depuis que l'ex-chef de l'armée et actuel président Sissi a destitué en 2013 l'islamiste Mohamed Morsi. Les discussions entre Jean-Yves Le Drian et les responsables égyptiens ont aussi porté sur la crise en Libye voisine, alors que Le Caire craint l'ouverture d'un nouveau front sur son flanc ouest. Profitant du chaos qui règne en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, le groupe EI s'est implanté dans l'est du pays près de la frontière égyptienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armement Économie Industrie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants