1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Arabie : le blogueur Badaoui échappe à la flagellation
1 min de lecture

Arabie : le blogueur Badaoui échappe à la flagellation

Raef Badaoui, condamné à 1.000 coups de fouets pour "insulte à l'islam", n'a pas été flagellé.

Une militante d'Amnesty International brandit un portrait de Raef Badaoui en Allemagne le 29 janvier 2015 (archives).
Une militante d'Amnesty International brandit un portrait de Raef Badaoui en Allemagne le 29 janvier 2015 (archives).
Crédit : AFP / TOBIAS SCHWARZ
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le blogueur saoudien Raef Badaoui, condamné à 1.000 coups de fouets en 20 semaines pour "insulte à l'islam", n'a pas été flagellé vendredi, pour la quatrième semaine consécutive.

Badaoui avait subi les premiers 50 coups de fouets le 9 janvier, et les deux séances suivantes de flagellation avaient été repoussées pour des raisons médicales. Depuis, le militant n'a été fouetté ni le 30 janvier, ni ce jour. Son cas a soulevé l'indignation à travers le monde, l'ONU dénonçant une sentence "cruelle et inhumaine".

Condamné à 10 ans de prison et 1.000 coups de fouets

"Non, il n'a pas été soumis vendredi à une séance de flagellation. Je n'en connais pas les raisons", a déclaré Ensaf Haidar, son épouse réfugiée au Canada avec ses enfants.

Raef Badaoui, 31 ans, animateur du site internet Liberal Saudi Network et lauréat 2014 du prix Reporters sans frontières (RSF) pour la liberté de la presse, est emprisonné depuis 2012. Il purge une peine de 10 ans de prison, prononcée en novembre par la justice de son pays, qui applique une vision très rigoriste de la charia (loi islamique).

À écouter aussi

Il a été condamné également à subir 1.000 coups de fouets - 50 par semaine pendant 20 semaines. Farouche défenseur de la liberté d'expression, son site internet avait demandé la fin de l'influence religieuse dans le royaume, régi par le wahhabisme, une stricte version de l'islam.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/