1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Munich : une fusillade fait 9 morts et 21 blessés
10 min de lecture

Munich : une fusillade fait 9 morts et 21 blessés

Le dernier bilan provisoire fait état de neuf morts, dont le probable tireur, dans cette attaque menée près d'un centre commercial fréquenté de Munich. L'assaillant se serait donné la mort selon la police.

La ville de Munich bouclée après une fusillade, le 22 juillet 2016
La ville de Munich bouclée après une fusillade, le 22 juillet 2016
Crédit : STRINGER / AFP
Julien Absalon & Clémence Bauduin & Geoffroy Lang & AFP

Munich a vécu une journée de panique et de terreur vendredi 22 juillet. Peu avant 18 heures, vendredi 22 juillet, une fusillade a éclaté près d'un centre commercial très fréquenté de Munich. Au moins neuf personnes ont été tuées et 21 autres blessées lors de la fusillade, selon un bilan encore provisoire, auquel s'ajoute le décès de l'auteur de la tuerie. La police, qui soupçonne un acte "terroriste", a indiqué dans la nuit de vendredi à samedi que le drame était "très probablement" le fait d'un seul homme qui s'est donné la mort. Il s'agit d'un "germano-iranien de 18 ans de Munich", selon le chef de la police locale.

Dans un premier temps , trois suspects étaient recherchés par la police. Deux individus qui avaient rapidement fui les lieux de la fusillade ont été identifiés et entendues par la police depuis. Ils n'ont finalement aucun rapport avec le suspect.  Pour les internautes, le dispositif Safety Check a été déclenché par Facebook. Après avoir été bloqués pendant plusieurs heures, les transports publics ont repris aux alentours de minuit;

Ce drame intervient quatre jours après l'attaque à la hache dans un train allemand, qui avait été revendiquée par Daesh. Pour l'heure, la police semble privilégier la piste terroriste pour cette fusillade mais ne dispose pas d'éléments probants permettant d'affirmer qu'il s'agisse d'un "attentat islamiste".

Le récit de l'attaque de Munich minute par minute

02h50 - L'alerte a officiellement été levée et les transports en communs circulent à nouveau dans la ville depuis minuit.

02h45 - Le chef de la police locale a expliqué que deux individus avaient été aperçus en train de fuir les lieux après la fusillade à bord d'un véhicule, d'où la recherche de trois suspects. Ces deux personnes ont depuis été identifiées et entendues, et n'ont rien à voir avec le tireur qui s'est donné la mort.

02h40 - "L'auteur est un germano-iranien de 18 ans de Munich", qui n'était pas connu des services de police, a déclaré Hubertus Andra, le chef de la police locale, lors d'une conférence de presse. Les motivations sont à ce stade "totalement non élucidées".

02h30 - "L'attaque terroriste qui a frappé Munich, faisant de nombreuses victimes, est un nouvel acte ignoble qui vise à saisir d'effroi l'Allemagne après d'autres pays européens. Elle fera face. Elle peut compter sur l'amitié et la coopération de la France", a déclaré François Hollande dans la nuit du 23 juillet.

02h20 - Le bilan de l'attaque est passé à neuf personnes tuées, auxquelles s'ajoute le décès de l'auteur qui s'est suicidé, a indiqué la police locale.

À écouter aussi

01h40 - L'auteur de la fusillade s'est suicidé et a probablement agi seul selon la police allemande. La police de Munich a par ailleurs annoncé la levée de l'alerte.




01h35 - Des démineurs de la police allemande examinent le sac à dos d'une neuvième personne tuée au moment de la fusillade de Munich, peut-être l'un des tireurs qui ont fait huit morts et 21 blessés, selon un nouveau bilan de la police. Ce neuvième corps, découvert à environ un kilomètre du centre commercial, est celui d'un homme qui portait un sac à dos que les experts en explosifs de la police ont entrepris de vérifier

01h15 - L'Autriche a renforcé les mesures de sécurité dans les Etats autrichiens frontaliers de l'Allemagne à la suite de l'attaque de Munich, et a mis sa force d'élite Cobra en état d'alerte, ont annoncé des responsables. 

01h05 -  La fusillade aurait au moins une dizaine de blessés selon la police de Munich. Les forces de l'ordre ont par ailleurs ajouté qu'elles restaient en état d'alerte.

00h38 - Barack Obama a promis aux autorités allemandes "tout le soutien dont elles ont besoin". "Certains d'entre vous savent qu'il y a eu des tirs en Allemagne et nous ne savons pas pour le moment ce qui se passe exactement là-bas mais, bien sûr, nos pensées vont à ceux qui ont pu être blessés", a dit le président Obama, ajoutant que "l'Allemagne est l'un de nos plus proches alliés et donc nous allons offrir tout le soutien dont ils peuvent avoir besoin pour faire face à cette situation".

00h15 - Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a adressé un message de soutien à l'Allemagne sur Twitter.

23h40 - Découvrez notre article faisant un point sur la situation.

23h35 - Une vidéo diffusée par Sky News montre un tireur qui ouvre le feu alors qu'il se trouve sur un toit et notamment crier "Je suis Allemand". La chaîne britannique rappelle ainsi que ce vendredi 22 juillet marque le cinquième anniversaire du massacre d'Utoya (Norvège) perpétré par le néonazi Anders Breivik.

23h20 - Angela Merkel réunira samedi un conseil de sécurité.

22h50 - La police annonce dans un tweet la mort d'une neuvième personne, dont le corps se trouve à proximité directe du centre commercial. Il pourrait s'agir de l'un des auteurs de la fusillade. Cette information avait précédemment évoquée par un média allemand.

22h45 - Le président allemand Joachim Gauck se dit "horrifié" par cette attaque "meurtrière", d'après un communiqué dans lequel il apporte sa solidarité aux victimes et à leurs proches.

22h30 - Le bilan s'aggrave. La police annonce qu'il y a désormais huit morts dans cette attaque.

22h25 - Pour les familles des victimes, un autre numéro d'urgence a été mis en place : +49 800 7766350 à partir de l'étranger.

22h20 - Un numéro d'urgence a été ouvert par la police locale afin que ses habitants puissent s'informer : +49 89 29101910.

22h15 - RTL a pu recueillir le témoignage d'une Québécoise qui vit tout près de la zone où la fusillade a éclaté. Son récit montre à quel point la tension est à son paroxysme : "Il y a très peu de gens qui se promènent dans les rues. On entend toujours des sirènes de police et les hélicoptères. J'ai des contacts qui sont coincés dans des magasins du centre-ville de Munich. Les gens ne peuvent plus se déplacer. Le métro, le tram... plus rien ne fonctionne. C'est une situation angoissante".

À écouter

Fusillade à Munich : "C'est une situation angoissante", raconte une habitante
00:00:37

21h55 - Le porte-parole de la police indique ne pas avoir d'éléments qui pourraient permettre d'affirmer que cette fusillade est en réalité un "attentat islamiste".

21h53 - Plusieurs personnalités politiques françaises ont réagi sur Twitter à cette attaque. Le Premier ministre Manuel Valls a partagé sa "vive émotion" et sa "solidarité totale avec le peuple allemand dans ce moment terrible". Nicolas Sarkozy s'est également exprimé dans un tweet où il déclare : "Nous sommes aux côtés des Allemands".

21h45 - Selon le récit du porte-parole de la police, la fusillade a éclaté à l'intérieur et autour d'un restaurant situé à proximité du centre commercial. Les suspects ont ensuite quitté le restaurant avant de faire usage de leurs armes sur la voie publique.

21h29 - La police confirme le décès de six personnes et qu'il y a plusieurs blessés graves, sans pour autant préciser de nombre.

21h27 - Le représentant de la police explique que ces suspects demeurent un danger pour la population, toujours invitée à ne pas sortir ou éviter les lieux publics. 

21h26 - "Pour l'instant, nous recherchons trois suspects", confirme un porte-parole de la police lors d'une conférence de presse.

21h25 - François Hollande adresse à Angela Merkel un "message personnel de soutien", a indiqué l'Élysée à l'AFP.

21h20 - D'après le magazine allemand Focus, l'un des auteurs de la fusillade est mort à proximité du centre commercial.

21h10 - Si pour l'heure les motivations de cette fusillade ne sont pas établies, la ville de Munich avait déjà connu une situation de crise lors du Nouvel An. En raison d'un menace imminente d'attentat suicide, les autorités avaient ordonné l'évacuation de deux gares ferroviaires. Aujourd'hui, le niveau de la menace est d'autant plus important car ces événements surviennent seulement quelques jours après une agression dans un train qui avait été revendiquée par Daesh.

21h05 - Selon le journal local Abendzeitung, les forces spéciales du GSG 9 ont été appelées en renfort. Cette unité de la police avait été créée après la prise d'otages aux JO de Munich en 1972.

21h00 - Le Süddeutsche Zeitung rapporte que la police fait officiellement état d'une "situation terroriste en cours". Par ailleurs, les autorités invitent les automobilistes à éviter les grands axes pour permettre aux services de secours et de police de pouvoir circuler plus facilement.

20h50 - Selon les informations de l'agence allemande DPA, les trois tireurs disposeraient de fusils d'assaut.

20h36 - La police française fait passer aux francophones le message selon lequel il importe de ne pas relayer sur les réseaux sociaux les "photos/vidéos des opérations de police en cours" afin de "ne pas aider les suspects".

20h20 - Sur Facebook, le "safety check", déclenché en cas d'attaques comme ce fut le cas une semaine plus tôt encore à Nice, a été activé. Sur Twitter, une opération portes ouvertes permet aux rescapés de se réfugier chez des habitants alentours grâce au hashtag #offenetür.

20h14 - Une nouvelle fois, la police munichoise infirme la rumeur selon laquelle une deuxième fusillade aurait lieu dans la ville. "La situation n'est pas claire", concède-t-elle pour l'heure sur son compte Twitter.

20h12 - Une source policière évoque "probablement six morts" auprès de l'AFP. L'information est confirmée par les autorités bavaroises.

20h00 - Sur son compte Facebook, la police munichoise évoque trois tireurs présumés, se basant sur les déclarations convergentes de plusieurs témoins. Aucun individu n'a été appréhendé pour l'heure, un important dispositif policier est en place.

19h59 - "Nous ne savons pas où se trouvent les tireurs", affirme un journaliste de Der Spiegel. Cette déclaration étaye l'hypothèse selon laquelle plusieurs individus auraient commis l'attaque.

19h51 - La police ne confirme pas l'information d'une seconde fusillade mais préconise toujours d'éviter les lieux publics et les transports en commun dans les zones où ceux-ci ne sont pas à l'arrêt.

19h44 - Le ministère de l'Intérieur allemand confirme le décès de trois personnes.

19h40 - Une autre fusillade serait peut-être en cours dans la ville, comme l'indiquent plusieurs médias, dont Sky News ainsi que CNN, qui cite une source policière. Le flou persiste toujours autour du nombre de tireurs.

19h33 - Le compte Twitter de la police munichoise préconise de ne pas se rendre dans les espaces publics de Munich. Les transports en commun sont suspendus. D'après le journal allemand Bild, le tireur est en fuite.

19h29 - "Nous considérons qu'il y a plusieurs morts", a indiqué à l'agence DPA un porte-parole de la police de Munich, confirmant une information du quotidien munichois Süddeutsche Zeitung sur son site internet.

19h15 - La porte-parole de la police munichoise Claudia Kvenzel affirme qu'il n'y aurait plus de coups de feu, comme le rapporte CNN. L'opération est toujours en cours.

19h09 - Attention aux fausses images qui circulent. L'une d'entre elle, reprise par de nombreux comptes Twitter, est en fait une image de l'attaque qui avait frappé un centre commercial de Johannesburg, en Afrique du Sud, en janvier 2015.

19h05 - Pour l'heure, la situation demeure très confuse. Des témoins, cités par Bild, affirment qu'une personne seule aurait tiré dans une droguerie du centre commercial, avant de s'enfuir par le métro.

19h00 - Officiellement, la police parle de blessés et possiblement de morts. L'AFP évoque un mort et dix blessés, selon une autre source policière.

18h55 - "Nous avons en ce moment une intervention policière importante dans un centre commercial", indique la police de Munich sur Twitter.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire