2 min de lecture Santé

Algérie : plusieurs cas de choléra recensés, une personne décédée

Plusieurs cas suspects dont une quarantaine confirmés suscitent l’inquiétude des autorités sanitaires algériennes, qui excluent néanmoins une contamination par l'eau.

Un hôpital de Kouba, à Alger (image d'illustration)
Un hôpital de Kouba, à Alger (image d'illustration) Crédit : Sipa
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Ce n'était pas arrivé depuis 1996. Le choléra a fait son retour en Algérie, a annoncé l'AFP vendredi 24 août. Ainsi, une quarantaine de cas de cette maladie, dont un mortel, ont été enregistrés à Alger et dans trois régions environnante. Le ministère de la Santé local a indiqué qu'il s'agissait de cas "isolés". 

Le Dr Djamel Fourar, directeur général de la Prévention du ministère, a précisé à l'AFP que 62 personnes avaient été hospitalisées, et que les 41 cas confirmés faisaient partie de 88 cas suspects dans quatre régions du pays. 

Plus de la moitié des cas confirmés (22) ont été enregistrés dans la wilaya (préfecture) de Blida, limitrophe d'Alger. Un de ces malades a succombé à l'hôpital de Blida, cinquième ville du pays avec quelque 300.000 habitants, située à 50 km au sud d'Alger, a-t-il précisé. 

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Onze cas ont été confirmés à Tipaza (70 km à l'ouest d'Alger), cinq à Alger et trois à Aïn Bessam, dans la wilaya de Bouira, à une centaine de km au sud-est de la capitale. "Ce sont des cas isolés, concentrés au niveau des familles", a expliqué le Dr Fourar. 

La contamination par l'eau rejetée

Il a précisé que le foyer recensé à Aïn Bessam, où trois personnes d'une même famille ont été hospitalisées entre le 7 août et le 14 août, "n'était désormais plus actif", aucun nouveau cas n'y ayant été enregistré depuis. "On cherche le lien entre toutes les personnes contaminées", a poursuivi le Dr Fourar, précisant notamment que les malades de Tipaza étaient toutes membres d'une même famille dont le père travaille à Blida

"La possibilité que la contamination se soit faite par l'eau a été rejetée", sinon la propagation aurait été plus massive et plus rapide, a-t-il indiqué, "l'hypothèse privilégiée actuellement est une contamination par des légumes ou des fruits mal lavés". La population est encouragée à se laver les mains fréquemment, à laver les fruits et légumes et à bien cuire les aliments. 

Les derniers cas "sporadiques" de choléra recensés en Algérie remontaient à 1996, selon le Dr Fourar. La dernière épidémie date elle de 1986 et avait contaminé 4.500 personnes. Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par un vibrion qui provoque fortes diarrhées et vomissements. Il peut entraîner une déshydratation sévère et la mort en l'absence de traitement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Épidémie Algérie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794530971
Algérie : plusieurs cas de choléra recensés, une personne décédée
Algérie : plusieurs cas de choléra recensés, une personne décédée
Plusieurs cas suspects dont une quarantaine confirmés suscitent l’inquiétude des autorités sanitaires algériennes, qui excluent néanmoins une contamination par l'eau.
https://www.rtl.fr/actu/international/algerie-plusieurs-cas-de-cholera-recenses-une-personne-decedee-7794530971
2018-08-25 12:44:08
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZO5WULzYJjewKgM_afwC0g/330v220-2/online/image/2018/0825/7794531129_un-hopital-de-kouba-a-alger-image-d-illustration.JPG