2 min de lecture États-Unis

11 septembre : l'humoriste John Stewart interpelle l'Amérique sur les oubliés de l'attentat

L'ex-présentateur du Daily Show est engagé en faveur des victimes différées du 11 septembre, qui contractent des cancers des années après avoir inhalé des poussières nocives. L'humoriste s'est insurgé contre l'indifférence de la Chambre et a obtenu gain de cause.

John Stewart plaide la cause des victimes du 11 septembre devant la commission le 11 juin 2019
John Stewart plaide la cause des victimes du 11 septembre devant la commission le 11 juin 2019 Crédit : Zach Gibson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Joanna Wadel

Nous sommes le 13 juin 2019, et pourtant le 11 septembre fait à nouveau la Une de l’actualité aux États-Unis. Pour beaucoup d’Américains, cela semble loin. Depuis, il y a eu les guerres en Afghanistan et en Irak, la crise financière, l’élection d’Obama, puis de Trump. Ceux qui vont rentrer à la fac à l’automne sont nés après le 11 septembre 2001. Cette date semble déjà un lointain souvenir dans la conscience américaine, à l'instar de l’assassinat de Kennedy, ou du premier pas sur la Lune.

Mais ce lent processus d’éloignement a été brutalement interrompu mardi 12 juin lors d’une audition au Congrès qui a secoué l’Amérique. Quelqu’un est venu prendre l’Amérique par le col pour la secouer, pour lui dire que le 11 septembre continue à tuer, aujourd’hui, et qu’elle regarde ailleurs. 

Il s'agit de l'humoriste John Stewart. Très populaire outre-Atlantique, il a présenté pendant une quinzaine d’année une émission satirique quotidienne : le Daily Show, qui a largement inspiré en France le Petit Journal et Quotidien. 

L'humoriste John Stewart engagé en faveur des victimes

À lire aussi
Un petit ourson, au zoo d'Hambourg (illustration) États-Unis
États-Unis : un ours s'est introduit dans une maison pour faire une sieste

Ce dernier a quitté l’antenne depuis 4 ans, et consacre depuis une bonne partie de son énergie aux oubliés du 11 septembre. C’est à ce propos qu’il a été auditionné au Congrès, montrant du doigt les parlementaires pour leur dire qu’ils devraient avoir honte. 

Au bord des larmes, il rappelle le sort des milliers de secouristes, pompiers par exemple, ceux qui sont arrivés en quelques minutes sur le site du World Trade Center. Certains l’ont payé de leur vie. Mais ceux qui ont survécu sont des victimes différées de l'attentat. 

Beaucoup ont par exemple développé des cancers, des années plus tard, ou en développeront, en raison des poussières qu’ils ont respirées sur le site des tours dans les jours, les semaines, les mois qui ont suivi l’attaque. 

Le fonds d'aides se réduit à vue d’œil

Le Congrès à Washington a voté un fonds d’un peu plus de 7 milliards de dollars pour aider ces victimes, mais il s’épuise beaucoup plus vite que prévu. Plus de 5 milliards ont déjà été dépensés, et il reste des milliers de dossiers en attente, plus probablement des cancers qui ne se sont pas encore déclarés. Le montant des indemnisations versées a donc parfois été divisé par 2. Celui des nouveaux dossiers doit être divisé par 3.  

John Stewart s’est indigné de voir les rangs des parlementaires de cette commission de la Chambre presque vides, alors qu'il était venu avec des victimes, dont un policier au visage ravagé par le cancer, à quelques heures de sa 69e séance de chimio.

Un texte voté pour garantir les indemnités

Cette séquence virale a eu un effet. Ces dernières heures, démocrates et républicains de la commission ont voté ensemble le texte pour garantir le financement pendant des décennies. Rare unanimité à Washington. Il reste encore le vote en séance, puis le Sénat. Mais ce coup de sang d’un humoriste a obligé l’Amérique à regarder dans les yeux ces héros qu’elle préférait ne plus voir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Attentats du 11 septembre 2001 Attentats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797838124
11 septembre : l'humoriste John Stewart interpelle l'Amérique sur les oubliés de l'attentat
11 septembre : l'humoriste John Stewart interpelle l'Amérique sur les oubliés de l'attentat
L'ex-présentateur du Daily Show est engagé en faveur des victimes différées du 11 septembre, qui contractent des cancers des années après avoir inhalé des poussières nocives. L'humoriste s'est insurgé contre l'indifférence de la Chambre et a obtenu gain de cause.
https://www.rtl.fr/actu/international/11-septembre-l-humoriste-john-stewart-interpelle-l-amerique-sur-les-oublies-de-l-attentat-7797838124
2019-06-13 07:58:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8erxHo6Bzxy14fuVNZKkMg/330v220-2/online/image/2019/0613/7797838553_john-stewart-plaide-la-cause-des-victimes-du-11-septembre-devant-la-commission-le-11-juin-2019.jpg