1 min de lecture International

Un avion atterrit en urgence à cause de l'odeur d'un passager

C'est la deuxième fois en quatre mois que la compagnie Transavia est confrontée à un problème similaire.

Jean-Alphonse Richard Un jour sur la terre Jean-Alphonse Richard
>
Un avion atterrit en urgence à cause de l'odeur d'un passager Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
Journaliste

Une odeur insoutenable. Selon Le Parisien, un avion de la compagnie Transavia en partance d'Amsterdam a dû se poser en urgence à l'aéroport de Faro, au Portugal. La raison ? Des passagers ont été pris de vomissements à cause d'une effluve nauséabonde dans l'appareil. 

Peu après le décollage du vol HV5666 pour les îles Canaries, l'équipage est interpellé par les malaises de plusieurs passagers. Certains étaient même pris de violents vomissements, empêchant le personnel de bord de leur servir de la nourriture et des boissons. "C'était une véritable puanteur", a raconté Piet van Haut, un passager, sur les réseaux sociaux. 

Un homme, qui ne serait pas lavé depuis longtemps, a été confiné dans les toilettes à cause de la mauvaise odeur qu'il exhale. L'appareil est forcé d'atterrir en chemin pour que les passagers puissent prendre l'air. Une mesure qui n'est pas venue à bout de l'odeur tenace. "Les passagers ont essayé de se couvrir le nez pendant tout le voyage", rapporte le quotidien. 

Le vol est finalement atterri avec trois heures de retard à Amsterdam. Une affaire à laquelle la compagnie Transavia a déjà été confrontée. En février dernier, un autre vol avait été forcé d'atterrir à Vienne à cause des flatulences d'un passager

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Compagnie aérienne Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants