1 min de lecture Piratage

Des hackers prennent le contrôle de sextoys connectés

Les pirates informatiques ont pris le contrôle de cages de chasteté connectées avant de réclamer l'équivalent de 750 euros aux utilisateurs concernés.

Des pirates informatiques ont pris le contrôle de sextoys connectés avant de réclamer une rançon aux utlisateurs.
Des pirates informatiques ont pris le contrôle de sextoys connectés avant de réclamer une rançon aux utlisateurs. Crédit : Nicolas Armer / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Florine Boukhelifa

Les pirates informatiques peuvent accéder à de nombreux appareils, même ceux auxquels on pense le moins comme les sextoys. Les amateurs s'étant procuré une cage de chasteté connectée destinée aux hommes auprès d'une entreprise chinoise en ont fait les frais ces derniers temps. L'étui emprisonne le sexe des utilisateurs, laissant à leur partenaire la responsabilité de le libérer ou non, et seule une application permet  sa libération.

Problème, l'entreprise n'a pas prévu de bouton d'urgence. Sans doute n'avait-elle pas envisagé qu'un pirate informatique exploiterait une faille de sécurité et prendrait la main sur l'objet connecté. Plusieurs témoignages ont fait état de verrouillages intempestifs, sans préciser si le sextoy était en cours d'utilisation ou non.


Selon les chercheurs qui ont découvert le piratage, une disqueuse est nécessaire pour venir à bout du cercle en acier qui verrouille le dispositif. Autre solution, donner une rançon aux hackers, l'équivalent de 750 euros, versée en bitcoins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Piratage Sextoys Sexualité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants